Le Sénat
Palais du Luxembourg

Le Sénat Palais du Luxembourg

Le Palais du luxembourg - La façade sur le parc

Le Palais du luxembourg – La façade sur le parc

Du palais de la reine Marie de Médicis au Sénat

Souhaitant profiter d’un air plus pur que celui du palais du Louvre, la reine Marie de Médicis, veuve d’ Henri IV, fait édifier sur la rive gauche une résidence pour elle-même et son fils, Louis XIII. Son nom « Luxembourg » est emprunté à l’hôtel particulier voisin, le Petit Luxembourg, acheté au duc de Luxembourg.  Commencé en 1615 sous la conduite de l’architecte Salomon de Brosse, le palais du Luxembourg est achevé en 1630 par Jacques Lemercier. Mais à la suite de la fameuse « Journée des Dupes » qui a lieu le 11 novembre 1630, Marie de Médicis part en exil en février 1631; elle n’habitera plus jamais son palais.

Le Palais du Luxembourg - Façade sur cour

Le Palais du Luxembourg – Façade sur cour

Le palais reste dans les mains de la famille royale jusqu’à la Révolution. Prison sous la Terreur, il devient le siège du Sénat conservateur sous le Directoire, puis la Chambre des pairs sous la Restauration. Le palais du Luxembourg est aujourd’hui le siège du Sénat, la chambre haute du Parlement de la Ve République. Comptant 348 sénateurs, le Sénat est chargé de voter les lois, contrôler l’action du gouvernement et évaluer les politiques publiques.

Un château de campagne en plein Paris

Par son échelle, le palais du Luxembourg fait plus penser à un château de campagne français qu’à un palais parisien. En revanche, les trois ordres superposés (toscan, dorique, ionique) utilisés pour les colonnes et pilastres, ainsi que la mise en œuvre rustiquée des bossages copient l’architecture italienne. Ils sont librement inspirés du palais Pitti à Florence.

Le Palais du Luxembourg - La salle des Conférences

Le Palais du Luxembourg – La salle des Conférences ©Sénat

Sous l’Empire, le décor intérieur est profondément modifié par l’architecte Jean-François Chalgrin pour s’adapter à la nouvelle fonction du lieu. En 1835, l’architecte Alphonse de Gisors bâtit une nouvelle salle des séances en avant du palais côté jardin : elle est masquée par un nouveau corps de logis encadré de deux pavillons dans un style pastichant l’ancienne façade. A l’intérieur, la bibliothèque décorée par le peintre Eugène Delacroix occupe toute la longueur du bâtiment.

Le palais du Luxembourg - La bibliothèque

Le palais du Luxembourg – La bibliothèque ©Sénat 

Un jardin à l’italienne

Le magnifique jardin à l’italienne est l’œuvre du jardinier Jacques Boyceau. Il est peuplé de 106 statues, notamment de statues de reines de France et de femmes illustres. Dans le parc, la grandiose fontaine Médicis est l’ancienne grotte dessinée par l’ingénieur florentin Alexandre Francine.

La fontaine Médicis - jardin du Luxembourg

La fontaine Médicis – jardin du Luxembourg

L’histoire et la description du palais du Luxembourg sont commentées au cours de la visite guidée du jardin du Luxembourg.

Le Petit Luxembourg

Le Petit Luxembourg

Pour l’architecte Salomon de Brosse, voir également l’église Saint-Gervais-Saint-Protais, l’hôtel de Soissons.

Pour l’architecte Jacques Lemercier, voir également le Palais-Royal, la chapelle de la Sorbonne, le palais du Louvre, le temple de l’Oratoire du Louvre, l’abbaye du Val-de-Grâce.

Pour l’architecte Jean-François Chalgrin, voir également le Collège de France, l’église Saint-Philippe du Roule, l’Arc de Triomphe de l’Etoile, la chapelle de la congrégation du Saint-Esprit, l’église Saint-Sulpice, l’hôtel Cromot du Bourg, l’hôtel de Saint-Florentin.

Pour l’architecte Alphonse de Gisors, voir également l’Ecole Normale Supérieure, l’hôtel de Rochechouart, le musée du Luxembourg.

Source :
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 15 rue de Vaugirard

Métro : Luxembourg (RER B) ou Odéon

Arrondissement : 6e

Téléphone :