Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > Le collège et la chapelle de la Sorbonne

Le collège et la chapelle de la Sorbonne


Place de la Sorbonne - RER Luxembourg

5e arrondissement

Bâtie par Jacques Lemercier, la chapelle de la Sorbonne est considérée comme l’un des chefs d’œuvre de l’architecture classique française.

JPEG - 50.3 ko
La chapelle de la Sorbonne
©paris-promeneurs

Un collège très ancien

Faisant partie de l’Université de Paris, le collège de Sorbonne est fondé en 1253 par Robert de Sorbon, chapelain du roi Louis IX (saint Louis). Il accueille des docteurs en théologie et des bacheliers en théologie. Le collège deviendra le siège de l’Université de Paris à la fin du XIIIe siècle.

En 1626, le cardinal de Richelieu, proviseur du collège, décide de faire reconstruire les bâtiments, très délabrés, autour de deux cours, de part et d’autre de l’ancienne chapelle. En 1629, une première cour est achevée au nord.

JPEG - 52.8 ko
La chapelle de la Sorbonne

En 1630, Richelieu, au fait de sa gloire, poursuit un projet plus ambitieux : construire une nouvelle chapelle dans laquelle sera installé son futur mausolée. L’architecte Jacques Le Mercier est chargé de construire la chapelle. Commencés en 1635, les travaux sont achevés après la mort du cardinal en 1642 par sa nièce, la duchesse d’Aiguillon.

JPEG - 68.9 ko
La chapelle de la Sorbonne - La seconde entrée sur la cour intérieure
©liliflore.over-blog.net

Un chef d’œuvre du classicisme français

L’édifice est un mélange de traditions françaises et italiennes. Contrairement au plan basilical traditionnel, en forme de croix latine, le plan de la chapelle intègre des éléments du plan centré   d’inspiration italienne : la symétrie est parfaite entre la nef et le chœur  . De même pour les quatre chapelles qui les encadrent. La croisée du transept   est surmontée d’une coupole   sur tambour  , d’inspiration italienne.

Axée sur la place de la Sorbonne, la façade reprend une composition française fréquente. Deux ordres   d’architecture sont superposés : des colonnes corinthiennes   au rez-de-chaussée, des pilastres   composites   à l’étage. Quatre statues prennent place dans les niches décoratives : Saint-Thomas d’Aquin et Pierre Lombard en haut, Gerson et Bossuet en bas.

JPEG - 63.8 ko
La chapelle de la Sorbonne - La nef

Dans la cour du collège, la seconde entrée de la chapelle est précédée d’un portique   corinthien, librement inspiré du célèbre Panthéon de Rome.

A l’intérieur, l’architecture est volontairement dépouillée, agrémentée de pilastres  . Les pendentifs   de la coupole   sont ornés de médaillons représentant à l’origine les quatre évangélistes. Ils sont remplacés au XIXe siècle par des représentations des quatre facultés de Paris : lettres, sciences, droit et médecine.

Un somptueux tombeau

Le tombeau du cardinal est réalisé après sa mort par le grand sculpteur François Girardon et achevé en 1694 : sur une vasque de marbre blanc repose le corps du cardinal soutenu par la figure de la religion.

JPEG - 60.1 ko
La chapelle de la Sorbonne - Le tombeau du cardinal de Richelieu

La Nouvelle Sorbonne

A la fin du XIXe siècle, la chapelle est intégrée à la nouvelle Sorbonne construite par Henri-Paul Nénot (1853-1934) entre 1889 et 1901. L’université occupe désormais l’ensemble de l’îlot formé par la rue Saint-Jacques, la rue Cujas, la rue Victor Cousin, la rue de la Sorbonne et la rue des Ecoles. L’entrée principale, située rue des Ecoles, ouvre sur le grand vestibule donnant accès au grand amphithéâtre encadré par deux galeries.

JPEG - 60.4 ko
La nouvelle Sorbonne - Entrée rue des Ecoles
©paris-promeneurs

L’histoire et la description de la chapelle de la Sorbonne sont détaillées dans la visite guidée du Quartier Latin.

Pour visiter l’intérieur de la chapelle (fermée au public), vous devez contacter le rectorat de l’université Paris Sorbonne : Visites.Sorbonne@ac-paris.fr

Pour l’architecte Jacques Lemercier, voir également le Palais-Royal, le palais du Louvre, le temple de l’Oratoire du Louvre, l’abbaye du Val-de-Grâce, le palais du Luxembourg.

Pour l’architecte Henri-Paul Nénot, voir également l’hôtel Blumenthal-Montmorency, le siège de la banque Louis Dreyfus, l’hôtel Meurice, l’institut océanographique de Paris, Chimie ParisTech, l’institut Curie, l’institut de géographie, les immeubles rue Edouard VII, le Grand hôtel.

Source :
- Guide du Patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


Place de la Sorbonne - RER Luxembourg

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites du Paris pittoresque
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris