L’église
de la Visitation Sainte-Marie

L’église de la Visitation Sainte-Marie
Le temple de la Visitation Sainte-Marie

Le temple de la Visitation Sainte-Marie

Des religieuses au service des malades

L’ordre de la Visitation Sainte-Marie est fondé en 1610 à Annecy par Saint-François de Sales et Sainte Jeanne de Chantal. Les visitandines ont comme tâche principale de visiter malades et pauvres et de les réconforter.

Une église dotée d’un plan complexe

Les plans de l’église prévues dans le Marais sont confiés à François Mansart (1598-1666). Les travaux sont exécutés de 1632 à 1634 par l’entrepreneur Michel Villedo. Le parti de l’église de la Visitation est un plan centré. Il est traditionnellement interprété comme italianisant. L’église rappelle également la chapelle à coupole du château d’Anet, œuvre de Philibert de l’Orme.

Ce lieu de culte a des dimensions modestes mais son organisation intérieure est complexe. Sur un axe nord-sud se succèdent le porche cintré hors-œuvre, la rontonde centrale et le chœur réduit au sanctuaire. Dans l’axe transversal est-ouest, la rotonde est reliée à deux chapelles. Enfin, sur les diagonales, deux sacristies sont placées de part et d’autre du porche. A l’extérieur, le fronton du portail réprésente des allégories de la Religion et la Charité (sculptures refaites en 1873).

L’église de la Visitation Sainte-Marie ©Monumentum.fr

Le culte protestant réformé

Le couvent disparaît en 1805 lors du percement de la rue Castex. Seule subsiste l’église qui est affectée au culte protestant réformé. Plusieurs messes ont lieu chaque dimanche.

Pour l’architecte François Mansart, voir également l’hôtel de la Vrillière, l’hôtel de Guénégaud, l’hôtel Carnavalet, le couvent des Feuillants, la Bibliothèque nationale, le monastère du Val-de-Grâce, le couvent des Minimes, l’hôtel Bouthillier de Chavigny.

Pour le maître-maçon Michel Villedo, voir également l’église Sainte-Elizabeth, l’hôtel de Gourgues, l’hôtel Mérault, l’hôtel Bautru (démoli), l’hôtel de Lionne (démoli), l’hôtel d’Ecquevilly, l’hôtel d’Aumont.

Sources :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010.
Guide du Patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 17 rue Saint-Antoine

Métro : Bastille

Arrondissement : 4e

Téléphone :