Logements Rue Barrault

Logements Rue Barrault

Bâtie en 1958, la résidence Barrault-Colonie est la première réalisation des architectes Roger Anger, et Pierre Pucinelli, fondateurs de l’une des agences d’architecture les plus innovantes des années 1960 et 1970.

Immeuble de logements rue Barrault

Immeuble de logements rue Barrault

Les architectes Roger Anger (1923-2008) et Pierre Puccinelli, rejoints par Mario Heymann, fondent au début des années 1960 une célèbre agence qui va se singulariser par des projets ambitieux et innovants, en réaction à la banalité de l’architecture fonctionnaliste de l’Après-guerre.

Daté de 1958, le projet de la résidence Barrault-Colonie est le premier réalisé à Paris par l’équipe d’architectes. D’emblée, la singularité plastique de l’édifice saute aux yeux. A la traditionnelle façade alignée sur la rue se substitue une façade à redents à laquelle les architectes donnent une grande expressivité et une belle plasticité. Sur cette façade s’élancent des loggias placées en porte-à-faux.

Logements Rue Barrault

Logements Rue Barrault

La marque de fabrique de ces architectes est l’imbrication de volumes tridimensionnels (souvent des cubes) et le tissage d’une véritable matière spatiale. Leur architecture est éminemment sculpturale et graphique. Elle vise à accrocher la lumière et à offrir une multiplicité de vues sur la ville.

Roger Anger, Mario Heymann, Pierre Pucinelli et leurs équipes réaliseront une centaine de projets parisiens dans les années 1960 et 1970.

Logements Rue Barrault

Logements Rue Barrault

Pour les architectes Roger Anger et Pierre Puccinelli, voir également l’immeuble de logements rue Erard, l’immeuble de logements 209 rue des Pyrénées, l’immeuble de logements 283 rue des Pyrénées, l’immeuble de logements rue Saint-Ambroise, l’immeuble de logements boulevard Vincent Auriol, l’immeuble rue de Lourmel, l’immeuble de logements avenue Paul Doumer, l’immeuble de bureaux rue Bayard, l’immeuble de logements rue de Vaugirard., la résidence Xaintrailles, les Provinciales de Vaugirard, les logements rue Cardinet, les logements rue Claude Terrasse.

Source :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.