Le lycée Condorcet Le couvent des capucins

Le lycée Condorcet Le couvent des capucins

Ouvert en 1803, le prestigieux lycée Condorcet occupe l’ancien couvent des capucins édifié de 1780 à 1782 par l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart.

Le lycée Condorcet - Façade rue de Caumartin

Le lycée Condorcet – Façade rue de Caumartin

Les capucins à Paris

Le couvent des capucins et son noviciat sont installés dans le faubourg Saint-Jacques depuis la fin du XVIe siècle. Louis XVI souhaite transférer les capucins dans un nouveau quartier en pleine urbanisation : la Chaussée d’Antin.

Une architecture de style néo-classique

La chapelle et le couvent des Capucins sont construits de 1780 à 1782 par l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart dans le style néo-classique. Sur la rue de Caumartin, la façade se signale par un long corps de bâtiment d’une grande sobriété, animé par des refends et des niches. Au centre, l’entrée du couvent est marquée par un portique reposant sur des colonnes doriques.

Aux extrémités de la façade sont placés deux pavillons saillants surmontés d’un fronton triangulaire. Celui de gauche abrite la chapelle devenue l’église paroissiale Saint-Louis d’Antin en 1795. Celui de droite le parloir des moines. Une corniche saillante unifie la façade. A l’arrière de la façade se situe le cloître du couvent. Il est entouré sur trois côtés de bâtiments soutenus par des colonnes doriques sans base. Le quatrième côté est une simple colonnade qui sépare le cloître du jardin.

Le couvent des capucins - Le cloître devenu cour de récréation

Le couvent des capucins – Le cloître devenu cour de récréation

Le lycée Condorcet

En 1803, l’ancien couvent est transformé en lycée. D’abord appelé lycée de la Chaussée d’Antin, collège royal de Bourbon, lycée impérial Bonaparte, puis enfin son nom actuel, le lycée Condorcet, c’est l’un des quatre plus vieux lycées parisiens. Entre 1805 et 1808, Brongniart construit un quatrième corps de bâtiment à la place de la colonnade pour fermer l’ancien cloître devenu la cour du lycée.

En 1865, l’architecte Jean-Louis Duc construit à l’emplacement de l’ancien jardin les bâtiments donnant sur la rue du Havre. L’entrée du lycée se fait aujourd’hui par cette rue, et non plus par la rue de Caumartin.

Des professeurs illustres ont enseigné dans ce lycée : Jean Jaurès, Stéphane Mallarmé, Alain, Marcel Pagnol, Jean-Paul Sartre, Fernand Braudel. La liste des élèves devenus célèbres est encore plus impressionnante : Alfred de Vigny, Alexandre Dumas fils, les frères Goncourt, Ampère, Bergson, Francis Jourdain, Marcel Proust, Robert de Flers, Gaston de Caillavet, Daniel Halévy, pour ne citer qu’eux.

Pour l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart, voir également l’hôtel de Monaco, l’hôtel de Montesquiou-Ferenzac, l’hôtel de Bourbon-Condé, l’hôtel Masseran, le palais Brongniart, l’hôtel de Besenval, l’hôtel de Montmorin, la maison Brongniart, l’église Saint-Louis d’Antin.

Sources :
Goldemberg (Maryse), Guide du promeneur 9e Arrondissement, Paris, Parigramme, 1997.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.