La place de la Concorde
La Place Louis XV

La place de la Concorde La Place Louis XV

La place de la Concorde

La création de la place Louis XV

En 1748, la Ville de Paris propose d’ériger une statue équestre du roi Louis XV. Le lieu retenu est une esplanade vide située à l’extrémité Ouest du jardin des Tuileries. Commencée par Edme Bouchardon et achevée par Jean-Baptiste Pigalle, la statue du roi est inaugurée le 20 juin 1763. En 1753, un concours est lancé pour l’aménagement de la place. Le lauréat est Ange-Jacques Gabriel (1698-1782). L’architecte propose une place ouverte  sur trois côtés : au sud vers la Seine, à l’ouest vers l’avenue des Champs-Elysées et à l’est vers le jardin des Tuileries. Seul le côté nord est fermé par deux bâtiments jumeaux.

L’ Hôtel de la Marine

Le bâtiment de droite : d’abord Garde-Meuble de la couronne, il est devenu l’hôtel de la Marine

Deux bâtiments inspirés de la colonnade du Louvre

Pour ce projet, Ange-Jacques Gabriel semble s’être inspiré de la colonnade du Louvre élevée par Claude Perrault. Les deux édifices jumeaux se composent d’une colonnade élevée sur un puissant soubassement et se terminant aux angles par des pavillons surmontés de frontons : on y reconnaît des allégories de l’Agriculture, du Commerce, de la Magnificence et de la Félicité publique. Les façades sont achevées en 1775. Largement imprégné du classicisme né sous Louis XIV, ce style architectural sera plutôt mal reçu par l’opinion à une époque où le néo-classicisme remporte déjà un franc succès. Le bâtiment de gauche est composé de quatre lots : les hôtels de Coislin, Moreau-Desproux, Rouillé de l’Estang et d’Aumont. Le bâtiment de droite est affecté au Garde-Meuble de la couronne. Au moment de la Révolution, il devient le siège du ministère de la Marine et prend le nom d’hôtel de la Marine.

Les hôtels de Coislin, Moreau-Desproux, Rouillé de l’Etang et d’Aumont.

Le bâtiment de gauche : il est composé des hôtels de Coislin, Moreau-Desproux, Rouillé de l’Etang et d’Aumont.

Les événements tragiques de la Révolution

Sous la Révolution, la place est le cadre d’événements tragiques. Le 11 août 1792, la statue de Louis XV est renversée puis fondue. La place est rebaptisée place de la Révolution. La guillotine y est installée à plusieurs reprises, notamment entre mai 1793 et juin 1794. Louis XVI, Marie-Antoinette, le duc d’Orléans, Charlotte Corday, Robespierre, Danton, Malesherbes, Lavoisier y sont guillotinés. A la fin de la Terreur, la place prend son nom actuel de place de la Concorde. En 1795, un célèbre groupe sculpté, les chevaux de Marly, du sculpteur Guillaume Coustou, est placé à l’entrée des Champs-Elysées.

La place de la Concorde - L'obélisque de Louxor

La place de la Concorde – L’obélisque de Louxor

Des embellissements successifs

En 1831, le vice-roi d’Egypte, Méhémet-Ali, offre à la France deux obélisques provenant du temple de Louxor à Thèbes. Une seule est érigée au centre de la place de la Concorde, l’autre restant finalement en Egypte. Entre 1836 et 1846, l’architecte Jacques-Ignace Hittorff est chargé de réaménager la place. De part et d’autre de l’obélisque, il place deux grandes fontaines en fonte de fer baptisées la Fontaine des Mers et la Fontaine des Fleuves. Il fait également ceinturer la place de candélabres et de colonnes rostrales. Enfin huit statues allégoriques sont érigées autour de la place : elles représentent huit grandes villes de France.

L’histoire de la place de la Concorde est commentée au cours de la visite guidée de Paris sous la Révolution.

Pour l’architecte Ange-Jacques Gabriel, voir également l’école militaire, l’hôtel de la Marine.

Pour l’architecte Jacques-Ignace Hittorff, voir également le pavillon de Jacques-Ignace Hittorff, l’église Saint-Vincent de Paul, les hôtels des Maréchaux, le cirque d’Hiver, la fondation Eugène Napoléon, la gare du Nord.

Sources :
Sorel (Philippe), Guide du promeneur 8e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : Place de la Concorde

Métro : Place de la Concorde

Arrondissement : 8e

Téléphone :