Le jardin d’acclimatation

Le jardin d’acclimatation
Le jardin d'acclimatation

Le jardin d’acclimatation

En 1854, le zoologiste Isodore Geoffroy Saint-Hilaire fonde la Société impériale zoologique d’acclimatation. Cette société a pour but d’introduire et d’acclimater des espèces animales exotiques. Geoffroy Saint-Hilaire cherche un lieu où présenter une large variété d’animaux. En effet, la ménagerie du Muséum d’Histoire Naturelle située dans le Jardin des plantes est jugée trop petite.

L’ingénieur Jean-Charles Alphand, l’architecte Gabriel Davioud et le paysagiste Jean-Pierre Barillet-Deschamps sont chargés de réaliser l’aménagement du jardin situé dans le Bois de Boulogne et représentant une superficie de 19 hectares. Le jardin a une forme d’ellipse et est traversé par une rivière sinueuse séparant des pelouses vallonnées. Inauguré par l’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie, fervents défenseurs du projet, le Jardin zoologique d’Acclimatation ouvre ses portes en 1860. On vient y découvrir ours, chameaux, kangourous, girafe, zèbres, yaks, tapirs, zébus, antilopes, lamas, etc. Il sera rasé en 1952 et remplacé par un bowling. A côté de spacieuses écuries et d’une vaste volière, une grande serre abrite des plantations luxuriantes : palmiers, orchidées, camélias, etc. En 1861, un aquarium contenant 14 réservoirs est inauguré.

 

Le jardin d'acclimatation

Le jardin d’acclimatation

Au début du XXe siècle, le jardin, destiné à un public familial, se transforme en promenade ludique. Perdant peu à peu sa vocation éducative, il privilégie de plus en plus le divertissement. En 1926 , il se dote de distractions modernes afin de répondre à la demande du public. La vocation du jardin va profondément changer dans les années 1950. Les animaux disparaissent. Le jardin devient avant tout un parc de promenade, de loisirs de plein air, au caractère familial, instructif et sportif. La fête foraine est réduite.

En 1969, le musée des Arts et Traditions populaires est inauguré dans le jardin d’acclimatation. Il ferme ses portes en 2005. Ses collections sont transférées au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) à Marseille. Le jardin conserve aujourd’hui de nombreuses attractions essentiellement destinées au jeune public : petit train, rivière enchantée, théâtre de guignol, balades à poneys et à dromadaires, aires de jeux, centre équestre, potager, volière, rocher aux daims, rucher. Dans les années 2000, le jardin s’est doté de plusieurs éléments architecturaux et paysagers inspirés de l’Asie : maison de thé, pont laqué noir, jardin coréen.

En octobre 2014, la fondation LVMH, disposant d’une concession dans le jardin, a ouvert ses portes dans le bâtiment spectaculaire imaginé par l’architecte américain Frank Gehry. Elle est dédiée à l’art contemporain.

Horaires d’ouverture du jardin :
– du 1er avril au 30 septembre : tous les jours de 10h00 à 19h00, le vendredi jusqu’à 22h00.
– du 1er octobre au 31 mars: du lundi au jeudi de 10h00 à 18h00, le vendredi jusqu’à 22h00 et le samedi et dimanche de 10h00 à 19h00.
– pendant les vacances scolaires : Du lundi au dimanche de 10h00 à 19h00, le vendredi jusqu’à 22h00.

Pour l’architecte Gabriel Davioud, voir également le palais du Trocadéro, le théâtre de la Ville, le théâtre du Châtelet, la fontaine Saint-Michel, la fontaine du Château d’Eau, le théâtre du Rond-Point, les Magasins Réunis République, le parc des Buttes-Chaumont

Sources :
Crosnier Leconte (Marie-Laure), Guide du promeneur 16e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
Jardin d’acclimatation

Adresse : Route de la Porte des Sablons à la Porte Maillot

Métro : Les Sablons

Arrondissement : 16e

Téléphone : 01 40 67 90 85