L’hôtel Ephrussi Résidence de l’ambassadeur d’Egypte

L’hôtel Ephrussi Résidence de l’ambassadeur d’Egypte

L’hôtel Ephrussi a été construit par l’architecte Paul-Ernest Sanson dans le style Louis XVI.

L'hôtel Ephrussi - Façade sur l'avenue d'Iéna

L’hôtel Ephrussi – Façade sur l’avenue d’Iéna

La famille Ephrussi est une famille de banquiers juifs originaires d’Odessa en Ukraine. Dans les années 1850, Charles Ephrussi s’établit à Vienne. Plusieurs de ses fils s’installent par la suite à Paris et gèrent la succursale parisienne : Léon Ephrussi, Michel Ephrussi, Maurice Ephrussi.

L'hôtel Ephrussi -  Façade sur la place des Etats-Unis

L’hôtel Ephrussi – Façade sur la place des Etats-Unis

En 1886, Jules Ephrussi (1846-1915), fils de Léon Ephrussi, charge l’architecte Paul-Ernest Sanson de lui bâtir une demeure à la mesure de sa fortune. L’hôtel, double en profondeur, est inspiré du style Louis XVI. Ses façades sont animées par des refends très prononcés et ornées de pilastres colossaux, utilisant l’ordre ionique, à la manière des hôtels de la place des Victoires ou de la place Vendôme. La rigueur des façades est adoucie par un important décor sculpté : niches ornées de cul-de-four en coquilles, bas-reliefs représentant des jeux d’enfants, médaillons, guirlandes de fleurs.

A l’intérieur, l’hôtel sera un des premiers à disposer du confort moderne : un ascenseur et même un monte-charge pour les voitures.

L'hôtel Ephrussi - Le bâtiment de communs et le portail

L’hôtel Ephrussi – Le bâtiment de communs et le portail

Un premier bâtiment de communs, bâti dans le même style que l’hôtel, donne sur la place des Etats-Unis. Il est centré sur le grand portail. Le deuxième bâtiment de communs est construit au fond de la cour intérieure.

En 1922, l’hôtel Ephrussi devient la propriété du roi d’Egypte Fouad 1er. Après sa chute, l’hôtel devient la résidence de l’ambassadeur d’Egypte.

Béatrice de Rothschild, qui avait épousé Maurice Ephrussi, un des frères de Jules Ephrussi, fera construire l’éblouissante villa Ephrussi de Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Pour l’architecte Paul-Ernest Sanson, voir également l’hôtel Bischoffsheim, l’hôtel de Breteuil, le Palais-Rose, l’hôtel de Broglie, l’hôtel de Ganay, l’ hôtel Rodolphe Kann, l’ hôtel Maurice Kann, l’hôtel Porgès (démoli), l’hôtel de Voguë, l’hôtel de la Trémoille, l’hôtel Schneider.

Source :
Crosnier Leconte (Marie-Laure), Guide du promeneur 16e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.

VISITES GUIDÉES