L’église Saint-Sulpice

L’église Saint-Sulpice
L’église Saint-Sulpice - La façade exécutée par Servandoni

L’église Saint-Sulpice – La façade exécutée par Servandoni

A la place d’une église gothique plus modeste, la construction de l’église Saint-Sulpice commence en 1646. Commandés à Christophe Gamard, les plans exécutés sont finalement ceux de l’architecte Daniel Gittard. En 1678 la chapelle de la Vierge, le déambulatoire et les chapelles rayonnantes, le bras nord du transept sont achevés. Faute d’argent, les travaux s’interrompent pendant quarante ans. Le curé Jean-Baptiste Languet de Gergy relance le chantier en 1719. Le nouvel architecte choisi, Gilles-Maris Oppenord, va construire le bras sud du transept, la nef et les chapelles de la Communion et de l’Assomption.

L’église saint-Sulpice : la nef ©Daniel Vorndran – Wikimedia Commons

En 1726-1732, le concours pour l’élévation de la façade principale est remporté par l’architecte italien Giovanni Servandoni (1695-1766). Celui-ci prévoit d’inscrire la façade de l’église dans une place semi-circulaire. Mais ce projet d’une nouvelle place Saint-Sulpice ne sera pas exécuté, seul l’immeuble du n°6 de la place est construit en 1752. Servandoni meurt en 1766 sans avoir achevé le fronton et les deux clochers. Le grand fronton et la tour nord sont construits par Oudot de Maclaurin. De 1777 à 1780, l’architecte Jean-François Chalgrin achève la tour nord et remplace le fronton qui a été foudroyé par une balustrade. Jusqu’en 1800, le bâtiment abritant le Séminaire subsiste devant la façade de Saint-Sulpice et la masque quasiment. Détruit sur ordre de Napoléon en 1800, il est remplacé par une place où trône la fontaine de la Paix. En 1847, cette fontaine est remplacée par l’actuelle fontaine des Quatre Evêques réalisée par Louis Visconti.

L’église saint-Sulpice : la chapelle de la Vierge

A l’intérieur de l’église, la longue nef impressionne par sa verticalité et par la lumière abondante qui y pénètre. Conforme au style classique, l’édifice est sobre, rythmé par de hautes arcades scandées de pilastres corinthiens. Les nombreux décors intérieurs de cette vaste église sont de très grande qualité : la chapelle de la Vierge et la chaire sont l’œuvre de l’architecte Charles de Wailly; les peintures de la chapelle des Saints-Anges sont exécutées par Eugène Delacroix.

L’histoire de l’église Saint-Sulpice est commentée au cours de la visite guidée de Saint-Germain-des-Prés.

Horaires d’ouverture : ouvert tous les jours au public.

Pour l’architecte Daniel Gittard, voir également la chapelle du noviciat de l’Oratoire, l’hôtel de La Meilleraye, l’hôtel Lully, l’église Saint-Jacques du Haut Pas, l’hôtel de Cavoye, la maison Gittard.

Pour l’architecte Gilles-Marie Oppenord, voir également le Palais-Royal et la maison Oppenord.

Pour l’architecte Jean-François Chalgrin, voir également l’Arc de Triomphe de l’Etoile, la chapelle de la congrégation du Saint-Esprit, le Collège de France, l’hôtel de Saint-Florentin, l’église Saint-Philippe du Roule, l’hôtel de Luzy, l’hôtel Cromot du Bourg.

Pour l’architecte Charles de Wailly, voir également l’hôtel de la chancellerie d’Orléans, la basilique Saint-Denis, le théâtre de l’Odéon.

Sources :
Leborgne (Dominique), Saint-Germain des Prés et son faubourg, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.
Guide du Patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : Place Saint-Sulpice

Métro : Saint-Sulpice

Arrondissement : 6e

Téléphone :