Logements Rue Saint – Ambroise

Logements Rue Saint - Ambroise

Cet immeuble des années 1960 exprime avec singularité une forme de modernité refusant la banalité.

Logements Rue Saint-Ambroise

Logements Rue Saint-Ambroise

Les architectes Roger Anger, Mario Heymann et Pierre Puccinelli livrent en 1959 cet immeuble de logements qui rompt franchement avec la monotonie urbaine.

Le banal immeuble collectif moderne et lisse – modèle le plus courant dans ces années – est évité. La façade, volontairement complexe, retrouve l’ échelle d’une habitation individuelle, répétée autant de fois qu’il y a de logements, sans produire de la banalité. La façade est un savant jeu de balcons et de renfoncements, agencés suivant les volumes intérieurs.

Immeuble de logements, rue Saint-Ambroise

Immeuble de logements, rue Saint-Ambroise

Pour les architectes Roger Anger, Mario Heymann et Pierre Puccinelli, voir également l’immeuble de logements rue Barrault, l’immeuble 209 rue des Pyrénées, l’immeuble de logements 283 rue des Pyrénées, l’immeuble rue Erard, l’immeuble de logements boulevard Vincent Auriol, l’immeuble rue de Lourmel, l’immeuble de logements avenue Paul Doumer, l’immeuble de bureaux rue Bayard, l’immeuble de logements rue de Vaugirard, la résidence Xaintrailles, les Provinciales de Vaugirard, les logements rue Cardinet, les logements rue Claude Terrasse.

Logements Rue Saint-Ambroise

Logements Rue Saint-Ambroise

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Martin (Hervé), Guide de l’Architecture Moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.