Le Bois de Vincennes

Le Bois de Vincennes

D’une superficie de 995 hectares, le bois de Vincennes est le plus grand espace vert parisien devant le bois de Boulogne.

Le lac de Daumesnil

Le lac de Daumesnil

A l’origine, le bois de Vincennes fait partie d’une forêt à proximité de Paris, où les rois de France aiment venir chasser. D’un simple pavillon de chasse aménagé en 1162 par Louis VII, les capétiens font du château de Vincennes une résidence royale à partir du roi Philippe Auguste. Les valois continueront à embellir le château. Cette résidence royale est définitivement délaissée par les Bourbons à partir de l’installation du roi Louis XIV à Versailles vers 1670.

Sous Louis XV, des allées sont tracées et le bois est ouvert au public. « L’allée royale » évoque l’aspect du bois à cette époque. Au carrefour de la Pyramide, une pyramide de pierre, œuvre des frères Sébastien-Antoine et Paul-Ambroise Slodtz, commémore le reboisement de la forêt en 1731. Au XIXe siècle, après la création des fortifications de Thiers en 1840, le bois de Vincennes devient une zone d’entraînement pour l’armée et est amputé de 166 hectares.

Le bois de Vincennes va renaître sous l’impulsion de l’empereur Napoléon III. Situé à l’est de Paris, il doit servir de pendant au bois de Boulogne situé à l’ouest. Plus prosaïquement, l’empereur souhaite offrir un vaste parc aux populations laborieuses de l’est de Paris. Les travaux d’aménagement sont confiés à l’ingénieur Adolphe Alphand.

Le lac de Saint-Mandé

Le lac de Saint-Mandé

Le bois est dessiné dans le style des parcs à l’anglaise pour satisfaire au goût de l’Empereur qui avait vécu en Angleterre : plantation de diverses espèces d’arbres, création d’un réseau de lacs et de cours d’eau. Quatre lacs alimentés par des ruisseaux ponctuent le bois : le lac de Gravelle, le lac des Minimes, le lac Daumesnil et le lac de Saint-Mandé. Le bois est parsemé d’édifices pittoresques, très caractéristiques des goûts du Second Empire : ponts, cascades artificielles, temple antique, chalets-restaurant, etc.

Officiellement, le bois de Boulogne n’est rattaché au 12e arrondissement de Paris qu’en 1929. En 1931, l’Exposition coloniale y est organisée : le zoo de Vincennes (agrandi en 1934) et le Palais de la Porte Dorée datent de cet événement. Le château de Vincennes est rattaché en 1934 à la commune de Vincennes.

Plusieurs installations remarquables ont pour cadre le bois de Vincennes : le parc floral, l’hippodrome de Vincennes, l’Institut national du sport et de l’éducation physique (INSEP), le Fort de Vincennes, l’école du Breuil, le jardin tropical (créé en 1907), le temple bouddhique, la Cartoucherie (regroupant 8 théâtres).

Source :
– Guide du Promeneur 12e arrondissement, Danielle Chadych, Parigramme, 1995.