Chapelle royale Saint – Ferdinand ou église Notre – Dame de la Compassion

Chapelle royale Saint - Ferdinand ou église Notre - Dame de la Compassion

La chapelle royale Saint-Ferdinand, également appelée église Notre-Dame de la Compassion, est un monument funéraire élevé en 1843 à la mémoire de Ferdinand-Philippe d’Orléans, fils du roi Louis-Philippe.

La chapelle royale Saint-Ferdinand

La chapelle royale Saint-Ferdinand

Ferdinand-Philippe d’Orléans (1810-1842) est le fils aîné du roi Louis-Philippe 1er, roi des français. Duc de Chartres puis duc d’Orléans lorsque son père devient roi des français, il fait une brillante carrière militaire et participe à la colonisation de l’Algérie.

Le 13 juillet 1842, alors que le duc se rend en calèche au château de Neuilly, propriété de ses parents, les chevaux s’emballent et l’équipage est hors de contrôle. Le duc décide de sauter de la calèche et se brise le crâne sur la chaussée. Le fils du roi Louis-Philippe est ensuite inhumé dans la chapelle royale de Dreux, où reposent ses ancêtres Orléans.

La chapelle Saint-Ferdinand

La chapelle Saint-Ferdinand

Il est très vite décidé d’élever une chapelle commémorative, à l’endroit même où le prince royal a expié. Les plans sont confiés à Pierre-François Fontaine, architecte officiel des familles régnantes depuis le 1er Empire.

En forme de croix, la chapelle est élevée dans le style néo-byzantin. Elle est couverte de voûtes de pierre en plein cintre se coupant à angle droit. Les colonnettes sur lesquelles reposent les arêtes sont couronnées de chapiteaux feuillagés néo-mérovingiens. Les fenêtres en plein cintre sont d’inspiration romane.

La chapelle Saint-Ferdinand - Le gisant du prince

La chapelle Saint-Ferdinand – Le gisant du prince

A l’intérieur, le cénotaphe du prince Ferdinand-Philippe est très émouvant : un gisant dessiné par Ary Scheffer représente le prince en uniforme d’officier, étendu sur un matelas, tel qu’il était au moment de sa mort. Exécutés d’après des cartons d’Ingres, les 14 vitraux représentent des saints sous les traits des membres de la famille d’Orléans.

La chapelle royale Saint-Ferdinand est déplacée de 100m lors de la construction du Palais des Congrès. Elle est également appelée église Notre-Dame de la Compassion.

La chapelle royale Saint-Ferdinand est ouverte tous les jours.

Pour l’architecte Pierre-François Fontaine, voir également l’arc de triomphe du Carrousel, le palais du Louvre, la rue de Rivoli, le Palais-Royal, la chapelle expiatoire, la maison Debauve et Gallais.

Source :
Launay (Jean-Jacques) , La chapelle royale Saint-Ferdinand, Paroisse Notre-Dame de la Compassion Paris XVIIe, 1994.