Hôtel Le Régent
Immeuble Choppin d’Arnouville

Hôtel Le Régent Immeuble Choppin d’Arnouville
La maison Chopin d'Arnouville : élévation de la façade sur la rue

La maison Chopin d’Arnouville : élévation de la façade sur la rue

Cet immeuble de rapport est bâti en 1769 à la demande de René Choppin d’Arnouville (1764-1839), Premier Président de la cour des monnaies de Paris : ce magistrat préside cette cour compétente pour juger tous ceux qui fabriquent ou gère la monnaie et les matières d’or et d’argent. L’architecte Pierre Desmaisons dessine une façade remarquablement bien composée de style néoclassique. Deux grandes arcades soulignées de refends englobent le rez-de-chaussée et l’entresol.

L'immeuble Choppin d'Arnouville

L’immeuble Choppin d’Arnouville

Au-dessus, l’édifice comporte trois étages et au-dessus de la corniche à redans un étage traité en attique, comme c’est souvent le cas dans l’architecture néoclassique. Les fenêtres sont dépourvues de chambranle et la façade est très dépouillée, à l’exception d’une frise horizontale entre le 2e et le 3e étage. Mais c’est surtout l’organisation intérieure qui retient l’attention. Grande nouveauté pour l’époque, chaque appartement possède cuisine, chambres à coucher et salle à manger placés au même niveau. L’immeuble Choppin d’Arnouville est occupé aujourd’hui par un hôtel de Tourisme, le Régent.

L'immeuble Choppin d'Arnouville

L’immeuble Choppin d’Arnouville

Par son style et sa modénature, cet immeuble se rapproche fortement de l’immeuble de Montholon, bâti par le même architecte à l’angle de la rue Dauphine et de la rue Mazarine.

Pour l’architecte Pierre Desmaisons, voir également le couvent des Théatins, l’hôtel de Jaucourt, l’immeuble de Montholon, le Palais de Justice, l’hôtel Deruey, , la prison de la Petite Force.

Source :
Commission du Vieux Paris, compte-rendu de la réunion du 20 janvier 2009.

Adresse : 61 rue Dauphine

Métro : Odéon

Arrondissement : 6e

Téléphone :