L’hôtel de Lassay Résidence du Président de l’Assemblée nationale

L’hôtel de Lassay Résidence du Président de l’Assemblée nationale

L’hôtel de Lassay est construit en 1722 pour le compte du marquis de Lassay. C’est aujourd’hui la résidence du président de l’Assemblée nationale.

L'hôtel de Lassay - Façade sur cour

L’hôtel de Lassay – Façade sur cour

Un palais à l’italienne

L’hôtel de Lassay est construit de 1722 à 1728 pour le compte du marquis de Lassay. Quatre architectes successifs vont conduire les travaux : l’italien Giardini, Pierre Cailleteau dit Lassurance, Jean Aubert et Jacques-Ange Gabriel. Ce sont les mêmes architectes qui construisent à la même époque l’hôtel de Bourbon voisin, destiné à la maîtresse du marquis de Lassay, la duchesse de Bourbon.

L’hôtel de Lassay présente un corps de logis unique, d’un seul étage, couronné d’une balustrade surmontée d’un groupe d’enfants. Ce type de palais est dit « à l’italienne ». A l’intérieur, le palais comprend quatre appartements et une somptueuse pièce d’apparat, une grande galerie dans laquelle le marquis Lassay expose sa précieuse collection de toiles des écoles Flamande, italienne et espagnole.

L'hôtel de Lassay - La façade sur cour, aujourd'hui surélevée

L’hôtel de Lassay – La façade sur cour, aujourd’hui surélevée

En 1738, le fils du marquis hérite de l’hôtel, puis après lui, Louis-Léon de Brancas, comte de Lauraguais. Ce dernier le vend à Louis-Joseph, prince de Condé. Le prince y effectue d’importants travaux de décoration intérieure, notamment dans la grande galerie consacrée au Grand Condé, son illustre ancêtre.

La résidence du président de l’Assemblée nationale

En 1843, l’Etat fait l’acquisition de l’hôtel de Lassay. L’édifice est surélevé d’un étage et devient alors la résidence du Président de l’Assemblée nationale. L’Assemblée nationale est installée dans l’hôtel de Bourbon voisin.

Pour l’architecte Pierre Cailleteau dit Lassurance, voir également l’hôtel de Bourbon, l’hôtel de Montmorency-Luxembourg, l’hôtel de Rothelin-Charolais, l’hôtel de Maisons, l’hôtel de Roquelaure, l’hôtel de Rohan-Montbazon.

Sources :
Colin-Bertin (Françoise), Guide du promeneur 7e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.
www.assemblee-nationale.fr

VISITES GUIDÉES