L’hôtel de Fleury Annexe de Sciences Po

L’hôtel de Fleury Annexe de Sciences Po

Magnifique demeure bâtie au XVIIIe siècle par Jacques-Denis Antoine, l’hôtel de Fleury abrite aujourd’hui une annexe de Sciences Po.

L'hôtel de Fleury - Le bâtiment sur rue

L’hôtel de Fleury – Le bâtiment sur rue

A l’emplacement de deux maisons, un hôtel est élevé en 1772 par l’architecte Jacques-Denis Antoine (1733-1801) pour le compte de Jacques Frécot de Lanty, conseiller au Parlement de Paris. Pendant la construction, l’hôtel est revendu à Charles Brochet de Saint-Prest, intendant du Commerce.

En 1788, la famille Joly de Fleury en est locataire et va lui laisser son nom.

L'hôtel de Fleury - La façade sur cour

L’hôtel de Fleury – La façade sur cour

En 1824, l’Etat en fait l’acquisition. En 1831, l’Ecole Nationale des Ponts-et-Chaussée s’y installe. En 1876, les architectes Antoine Godebœuf et Lucien Faure-Dujarric modifient profondément les volumes intérieurs lors d’agrandissements des locaux. Sur la rue des Saint-Pères, la façade d’origine de l’hôtel est répliquée afin d’obtenir trois corps de bâtiments identiques.

L'hôtel de Fleury - L'escalier d'honneur

L’hôtel de Fleury – L’escalier d’honneur

Le morceau de bravoure de cet hôtel est heureusement préservé : l’escalier d’honneur est un des plus beaux bâtis à Paris dans le dernier quart du XVIIIe siècle. D’une grande ampleur, l’escalier se déploie dans une cage surmontée d’une voûte. Outre la magnifique rampe en fer forgé, les parois agrémentées de chutes de trophées et les niches décorées de statues de l’Architecture, la Sculpture et la Peinture sont de grande qualité.

L’Ecole Nationale des Ponts-et-Chaussée déménage à partir de 1997 à Champs-sur-Marne sur le campus de la cité Descartes. En 2008, Sciences Po installe dans l’hôtel de Fleury une annexe de son école, située dans l’hôtel de Mortemart rue Saint-Guillaume.

L'hôtel de Fleury - L'escalier d'honneur

L’hôtel de Fleury – L’escalier d’honneur

Dans la seconde cour de l’hôtel, créée en 1845, subsistent d’intéressants vestiges du palais des Tuileries brûlé pendant la Commune de Paris.

La cour de l’hôtel de Fleury est visible de la rue des Saints-Pères. L’accès est réservé aux étudiants.

Pour l’architecte Jacques-Denis Antoine, voir également l’hôtel des Monnaies, l’hôtel de Jaucourt, l’hôpital de la Charité, les immeubles locatifs rue Saint-Honoré, le Palais de Justice.

En Normandie, vous pouvez également visiter près de Pacy-sur-Eure le château du Buisson de May, une vaste demeure construite par Jacques-Denis Antoine en 1781 dans le style néo-classique. Elle est ouverte au public de mai à septembre.

Sources :
Leborgne (Dominique), Saint-Germain-des-Prés et son faubourg, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.