L’hôtel de Brancas

L’hôtel de Brancas

Cet élégant hôtel est élevé en 1710 par l’architecte Pierre Bullet dans le style classique. Il est appelé hôtel de Brancas depuis 1730.

L'hôtel de Brancas - Le portail et les bâtiments dans sur la rue

L’hôtel de Brancas – Le portail et les bâtiments dans sur la rue

En 1656, Jean-Baptiste Terrat, marquis de Chantosme, chancelier du Régent, fait l’acquisition d’un hôtel rue de Tournon. Au début du XVIIIe siècle, il confie à l’architecte Pierre Bullet (1639-1716) l’édification d’un nouvel hôtel entre cour et jardin.

L’hôtel se signale par un portail à pilastres doriques, surmonté d’un grand fronton triangulaire. Sur les rampants du fronton figurent des allégories de la Justice et de la Prudence. La cour d’honneur est un modèle d’élégance et de sobriété, qui porte encore la sévérité des édifices du règne de Louis XIV : grandes fenêtres rectangulaires, linteaux non sculptés des traditionnels claveaux, corniches et fronton à modillons.

L'hôtel de Brancas - La façade sur la cour

L’hôtel de Brancas – La façade sur la cour

A l’intérieur, l’hôtel conserve un très bel escalier en fer forgé orné de lyres et d’étoiles, ainsi qu’un boudoir avec un décor datant du Consulat.

L’hôtel est achevé en 1710, puis transformé en école d’équitation en 1730. En 1763, Louis-Paul de Brancas, lieutenant général des Armées du roi, en fait l’acquisition et lui laisse son nom. En 1784, Joseph de Montmorency-Laval en est le propriétaire ; sa famille possède l’hôtel de Montmorency voisin, bâti peu avant au n°4 rue de Tournon.

L'hôtel de Brancas

L’hôtel de Brancas

Pendant le Consulat, l’hôtel abrite le café du Sénat, très populaire dans tout le quartier du Luxembourg. Au XIXe siècle, l’hôtel abrite plusieurs libraires célèbres qui concourent à la réputation du quartier en matière de beaux livres : Bossange et Masson, Renouard, Laurens. L’Institut Français d’Architecture y élit domicile à partir de 1979 et le quitte pour rejoindre la Cité de l’Architecture et du Patrimoine installée au palais de Chaillot.

L'hôtel de Brancas - Le portail

L’hôtel de Brancas – Le portail

La maison Bonpoint fait de cet hôtel particulier son « vaisseau amiral », disposant d’un magasin sur rue et depuis peu d’une surface totale de 1.000 m2 dans l’hôtel.

La splendide cour d’honneur de l’hôtel de Brancas n’est malheureusement pas accessible.

Pour l’architecte Pierre Bullet, voir également la porte Saint-Martin, l’église Saint-Thomas d’Aquin, l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, l’hôtel Tallard, l’hôtel d’Evreux, l’hôtel de Magny.

Source :
– Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.

VISITES GUIDÉES