L’espace Pierre Cardin
Théâtre de la Ville

L’espace Pierre Cardin Théâtre de la Ville
L'espae Pierre Cardin vu du jardin des Champs-Elysées

L’espae Pierre Cardin vu du jardin des Champs-Elysées

Le Café des Ambassadeurs

A partir de 1772 le Café des Ambassadeurs est construit dans l’actuel jardin des Champs-Elysées. Son nom se réfère aux hôtels construits juste à côté par l’architecte Ange-Jacques Gabriel sur la place Louis XV (actuelle place de la Concorde) : ces hôtels particuliers devaient à l’origine servir de logements à des ambassadeurs étrangers mais ils connurent finalement un autre destin (voir l’hôtel de la Marine et les hôtels de Coislin, Moreau-Desproux, Rouillé de l’Etang et d’Aumont).

En 1841, le Café des Ambassadeurs est entièrement reconstruit par l’architecte Jacques-Ignace Hittorff. Il se transforme alors en café-concert. De 1897 à 1914, l’établissement accueille des revues, spectacle très en vogue à cette époque. En 1926, Edmond Sayag, directeur du casino d’Ostende, y présente Blackbirds, une revue mise en scène par Lew Leslie qui a déjà remporté un grand succès à New-York et Londres. En 1928, Sayag agrandit l’édifice qui juxtapose une scène destinée aux spectacles et un restaurant.

L'Espace Pierre Cardin : la salle de théâtre

L’Espace Pierre Cardin : la salle de théâtre

Le théâtre des Ambassadeurs

L’édifice est finalement démoli en 1929 et remplacé en 1931 par un théâtre-restaurant, œuvre de l’architecte Georges Wybo (1880-1943). A partir de 1935, la grande comédienne Marie Bell (1900-1985) est directrice du Théâtre des Ambassadeurs. En 1938, le dramaturge Henri Berstein, qui dirige le théâtre du Gymnase, administre le théâtre jusqu’à son exil aux Etats-Unis en juin 1940 face à l’invasion allemande.

Devenu propriété de la Ville de Paris, l’exploitation du théâtre des Ambassadeurs est donnée en concession en 1970 au couturier Pierre Cardin. A cette occasion, le lieu est rebaptisé Espace Pierre Cardin. Le couturier ouvre alors le théâtre à de nombreuses disciplines artistiques : théâtre, expositions, cinéma. Parallèlement, l’Espace Cardin se transforme de plus en plus en lieu événementiel au fil du temps. En 2016, la Mairie de Paris décide de ne pas renouveler la concession à Pierre Cardin. Le bâtiment est alors affecté au Théâtre de la Ville pendant sa réfection. Encore aujourd’hui, le Théâtre de la Ville programme des spectacles à l’Espace Cardin qui a conservé le nom du couturier.

Pour l’architecte Jacques-Ignace Hittorff, voir également le pavillon de Jacques-Ignace Hittorff, les hôtels des Maréchaux, la place de la Concorde, le Cirque d’Hiver, la fondation Eugène Napoléon, la gare du Nord, l’église saint-Vincent de Paul.

Pour l’architecte Georges Wybo, voir également les Grands Magasins du Printemps, l’hôtel Georges V, les Grands Moulins de Paris.

Adresse : 1 avenue Gabriel

Métro : Concorde

Arrondissement : 8e

Téléphone :