L’église Sainte-Clotilde

L’église Sainte-Clotilde
L'église Sainte-Clotilde - La façade

L’église Sainte-Clotilde – La façade

L’annonce du style néo-gothique

Cette église paroissiale est bâtie entre 1846 et 1857 par deux architectes successifs : François-Christian Gau (1790-1853) en signe les plans et conduit le chantier, puis à la mort de celui-ci, Théodore Ballu (1817-1885), son ancien assistant, parachève son travail en enrichissant le décor extérieur. Repris plusieurs fois entre 1841 et 1846, les plans de l’architecte François-Christian Gau sont d’abord très décriés par le conseil des bâtiments civils. L’époque est encore très largement dominée par l’architecture néo-classique et le parti d’une église s’inspirant du gothique heurte les autorités. L’appui du préfet Rambuteau est nécessaire pour faire aboutir le projet.

L’édifice a les caractéristiques du gothique rayonnant au regard de la nef encadrée de bas-côtés et du chœur. Achevée après la mort de Gau, la façade impressionne avec ses hautes flèches et ses 3 portails inspirés du gothique flamboyant. Au centre, on reconnaît les statues de sainte Clotilde et de son mari, Clovis, par le sculpteur Geoffroy-Dechaume.

L'église Sainte-Clotilde - La nef et le bas-côté gauche

L’église Sainte-Clotilde – La nef et le bas-côté gauche

L’une des quatre basiliques mineures de Paris

En 1897, l’église est élevée au rang de basilique mineure de Paris par le pape Léon XIII. Elle fait partie des quatre basiliques mineures de Paris avec la cathédrale Notre-Dame de Paris, la basilique Notre-Dame des Victoires et la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. La basilique Sainte-Clotilde abrite le genou de sainte Valère dans un reliquaire; elle porte également le nom de sainte Valère.

Pour l’architecte Théodore Ballu, voir également la maison Ballu, l’église Saint-Ambroise, l’église Saint-Joseph-des-Nations, l’Hôtel de Ville, le beffroi de Saint-Germain-L’Auxerrois, l’église du Saint-Esprit, l’église de la Sainte Trinité.

L'église Sainte-Clotilde vue du chevet

L’église Sainte-Clotilde vue du chevet

Sources :
Colin-Bertin (Françoise), Guide du promeneur 7e arrondissement, Paris , Parigramme, 1995.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 23bis rue las Cases

Métro : Solférino

Arrondissement : 7e

Téléphone :