L’église Saint-Ambroise

L’église Saint-Ambroise

L'église Saint-Ambroise

L’église Saint-Ambroise

Une église néo-romane

Peu après le percement de boulevard du prince Eugène – rebaptisé boulevard Voltaire – l’église Saint-Ambroise est construite entre 1863 et 1868. Son architecte, Théodore Ballu (1817-1885), est alors architecte en chef des travaux de la ville de Paris pour les monuments dédiés au culte. Il est également le spécialiste de la construction d’édifice religieux. A la même époque, il travaille sur son projet le plus spectaculaire : l’église de la sainte Trinité, chef d’œuvre du style éclectique.

Pour Saint-Ambroise, l’architecte s’est conformé au style des églises romanes. Un porche à trois arcades précède le nartex. Il est couronné par une galerie à colonnettes. Au centre, le mur pignon est percé d’une rosace. Aux extrémités de la façade, deux tours carrées sont terminées par des clochetons et une flèche octogonale.

A l’intérieur, la nef est couverte de voûtes sur croisée d’ogives. Elle est encadrée de deux bas-côtés. Les bras du transept sont décorés de peintures figurant la vie de saint Augustin et de saint Ambroise.

La naissance du mouvement des sans-papiers

En 1996, le mouvement des sans-papiers a pris naissance dans cette église : le 18 mars, l’église est occupée par 300 africains en situation irrégulière. Ils sont évacués le 22 mars et se réfugient dans l’église Saint-Bernard, à la Goutte d’Or.

Pour l’architecte Théodore Ballu, voir également la maison Ballu, l’église de la sainte Trinité, l’église Saint-Joseph-des-Nations, l’Hôtel de Ville, le beffroi de Saint-Germain-L’Auxerrois, l’église Sainte-Clotilde, l’église du Saint-Esprit.

Sources :
Michel (Denis) et Renou (Dominique), Guide du promeneur 11e arrondissement, Paris, Parigramme, 1993.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 2 rue Saint-Ambroise

Métro : Saint-Ambroise

Arrondissement : 11e

Téléphone :