Les hôtels des Maréchaux

Les hôtels des Maréchaux

L'hôtel Landolfo-Carcano - Façade sur jardin

L’hôtel Landolfo-Carcano – Façade sur jardin

La place de l’étoile est dessinée au cours du XVIIIe siècle et n’est encore qu’un carrefour au début du XIXe siècle. Commandé par Napoléon 1er, l’Arc de Triomphe est élevé en son centre de 1806 à 1836. Sous le Second Empire, la place de l’Etoile est redessinée par Jacques-Ignace Hitorff. 12 grandes avenues aboutissent à la place et forment une étoile. Deux rues circulaires forment un cercle autour de la place : la rue de Presbourg et la rue de Tilsitt.

L'hôtel Landolfo-Carcano - Façade sur cour

L’hôtel Landolfo-Carcano – Façade sur cour

Jacques-Ignace Hitorff est également chargé de dessiner les 12 hôtels particuliers qui permettront d’unifier l’aspect architectural de la place. Installés chacun sur l’un des douze lots, les hôtels sont volontairement monumentaux. Tous identiques à l’origine, les douze hôtels sont construits par l’architecte Charles Rohault de Fleury à partir de 1853. Ils sont placés entre cour et jardin selon la tradition française. L’ entrée de chaque hôtel, implanté en U, se situe sur la rue circulaire. A l’arrière, chaque jardin fait face à l’Arc de Triomphe. La façade sur jardin présente un bel ensemble d’éléments décoratifs : frise de grecque, pilastres, frise de guirlandes, balcons à balustres, corniche à modillons ornée de palmettes.

L'hôtel de Gunsbourg - Façade sur jardin

L’hôtel de Gunsbourg – Façade sur jardin

L’hôtel du n°1 rue de Tilsitt est l’hôtel Landolfo-Carcano. Il est acquis en 1867 par Anne-Marie Adèle Caussin, dite Mme de Cassin. Elle épouse le marquis Landolfo-Carcano en 1889. Sa collection d’œuvres d’art est célèbre (Rembrandt, Rubens, etc). Le spectaculaire hall d’entrée est inspiré de l’architecture de la Renaissance. Les décors de l’hôtel sont réalisés par les peintres Pierre-Victor Galland, Alexis-Joseph Mazerolles et Charles Chaplin. Parfaitement restauré, l’hôtel abrite aujourd’hui l’ambassade du Qatar.

L’hôtel du n°7 rue de Tilsitt, appelé hôtel de Gunsbourg, est acquis en 1867 par le baron Joseph de Gunsbourg. La façade sur la rue de Tilsitt est l’œuvre du sculpteur Frédéric-Louis Bogino. A l’intérieur, les décors sont attribués aux peintres Alexandre Denelle, Alexis-Joseph Mazerolles et Charles Chaplin.

L'hôtel de Gunsbourg - Façade sur cour

L’hôtel de Gunsbourg – Façade sur cour

Pour l’architecte Jacques-Ignace Hittorff, voir également le pavillon de Jacques-Ignace Hittorff, l’église Saint-Vincent de Paul, la place de la Concorde, le Cirque d’Hiver, la fondation Eugène Napoléon, la gare du Nord.

Pour l’architecte Charles Rohault de Fleury, voir également le jardin des Plantes, l’hôtel de Nivernais, l’hôtel Soltykoff.

Les hôtels des Maréchaux

Les hôtels des Maréchaux

Sources :
Sorel (Philippe), Guide du promeneur 8e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.
Fondation Napoléon

Adresse : Rue de Tilsitt, rue de Presbourg

Métro : Charles-de-Gaulle-Etoile

Arrondissement : 8e

Téléphone :