L’hôtel Mansart de Sagonne

L’hôtel Mansart de Sagonne

L’hôtel Mansart de Sagonne – façade sur cour

Le futur surintendant des bâtiments de Louis XIV

Jules-Hardouin Mansart (1646-1708) est le petit-neveu du grand architecte François Mansart (1598-1666). Estimé par Louis XIV, il est nommé 1er architecte du roi en 1681 puis surintendant des bâtiments du roi en 1699. Anobli par le roi, il reçoit le titre de comte de Sagonne la même année.

L’hôtel Mansart de Sagonne : la façade sur le jardin

Une œuvre de jeunesse

Oeuvre de jeunesse, l’hôtel Mansart est construit par Jules-Hardouin Mansart pour lui-même entre 1667 et 1670. Il s’agit en fait d’une reconstruction puisque la maison appartenant à sa mère s’élevait auparavant à cet emplacement. La façade sur le jardin a été gravée dans l’Architecture française de Mariette et dans celle de Jacques-François Blondel.

 

L'hôtel Mansart de Sagonne - La façade sur le jardin

L’hôtel Mansart de Sagonne – La façade sur le jardin

La collaboration des plus grands peintres de l’époque

Plus proche d’une maison bourgeoise que d’un hôtel particulier, l’édifice est remarquable par la justesse de ses proportions et par ses décors intérieurs. Lors de travaux d’aménagements entrepris à partir de 1686, Mansart fait appel aux peintres Michel Corneille II, Jean-Baptiste Corneille et Charles de La Fosse pour la décoration intérieure. Ces décors éblouissants subsistent toujours.

L’hôtel Mansart de Sagonne – façade sur le jardin
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP

Deux façades très différentes

La façade sur cour est réalisée dans un style très sobre. Elle est décorée de tables de pierre entre les travées. La haute porte d’entrée est surmontée d’un motif sculpté. Des lucarnes (refaites) animent le comble brisé. La façade sur le jardin est la plus aboutie. Au rez-de-chaussée, une colonnade composée de colonnes ioniques doubles soutien le balcon du premier étage. Au deuxième étage, deux fenêtres sont sommées de mascarons et de frontons triangulaires, et agrémentées de balcons. Trois autres fenêtres sont surmontées de tables sculptées représentant des jeux d’enfants. A l’origine, le 1er étage était agrémenté des consoles sur lesquelles reposaient des bustes (voir la gravure ci-dessus).

A l’intérieur, l’hôtel conserve un magnifique vestibule et un escalier en pierre décorés de bas-reliefs en stuc. Certains décors peints, cachés par des plâtres au XIXe siècle, ont été redécouverts et restaurés.

L’hôtel Mansart de Sagonne – façade sur cour

Des aménagements successifs

Entre 1687 et 1692, un corps de bâtiment est ajouté côté cour perpendiculairement à l’hôtel. Au XVIIIe siècle, deux pavillons sont ajoutés en bordure du cour planté au fond du jardin (devenu l’actuel boulevard Beaumarchais) ainsi qu’une grille.

Une maison restée dans la descendance de Mansart

En 1708, l’hôtel échoit au fils de Jules-Hardouin Mansart, Jacques Mansart (1677-1762), comte de Sagonne, et à l’épouse de celui-ci, Madeleine Bernard, fille du richissime banquier Samuel Bernard. A la mort de Jacques Mansart de Sagonne, l’hôtel reste dans la famille et passe à une nièce, Anne-Louise Lebas de Montargis, marquise d’Arpajon par son mariage. En 1767, le comte de Noailles et son épouse, Anne-Claude d’Arpajon, en héritent. En 1777, ils s’en défont et le cèdent à Marie-Anne Meschin, épouse d’Alexis Mallet de Largillière, comte de Graville.

L’hôtel Mansart de Sagonne © 2018 Studio Jacques Garcia

Un appartement sublimé par le décorateur Jacques Garcia

Le célèbre décorateur Jacques Garcia occupe l’appartement du 1er étage à partir de 1980 jusqu’aux années 1990. L’antichambre, le salon et l’actuelle salle de bains ont notamment conservé des merveilleux décors et plafonds peints des frères Corneille et de Charles de La Fosse. M.Garcia meuble merveilleusement son appartement avec du mobilier essentiellement d’époque Louis XIV, des tableaux et des tapisseries anciennes. La publication dans la presse de photos sur cet appartement richement décoré fut décisive pour sa carrière. Divisé en appartements, l’hôtel est privé et ne se visite pas.

Pour l’architecte Jules-Hardouin Mansart, voir également l’église Saint-Roch, l’hôtel des Invalides, la place des Victoires, la place Vendôme, l’hôtel de Chaulnes.

Pour le décorateur Jacques Garcia, voir également la maison Souquet, l’hôtel Costes.

L’hôtel Mansart de Sagonne © 2018 Studio Jacques Garcia

Sources :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.
Gady (Alexandre), Le Marais, guide historique et architectural, Paris, Le Passage, 2002.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 28 rue des Tournelles

Métro : Bastille

Arrondissement : 4e

Téléphone :