Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Canillac

L’hôtel de Canillac


4 rue du Parc-Royal – M° Saint-Sébastien-Froissard

3. marais

L’hôtel de Canillac a été élevé en 1620-1621 pour le compte de Jacques Berryer, directeur de la Compagnie des Iles d’Amérique.

JPEG - 78.1 ko
L’hôtel de Canillac
©paris-promeneurs

Le style brique et pierre

L’hôtel de Canillac est élevé en 1620-1621 pour le compte de Jacques Berryer, directeur de la Compagnie des Iles d’Amérique. Son constructeur est l’entrepreneur Jean Thiriot : le style choisi est appelé "brique et pierre" ; il est en vogue à Paris au tout début du XVIIe siècle. La pierre est réservée aux encadrements de fenêtres, posée en harpe  , tandis que la brique (ou parfois un enduit qui l’imite) constitue l’essentiel de la façade.

A l’origine, l’hôtel ne comporte que deux étages surmontés d’un comble percé de lucarnes en pierre. A l’intérieur, un remarquable escalier à deux volées droites en pierre mène aux étages. Sa rampe en bois présente un magnifique décor sculpté d’aigles, de feuilles et de volutes  . Un plafond à poutres et solives peintes a également été préservé au rez-de-chaussée.

JPEG - 53.6 ko
L’hôtel de Canillac - Le grand escalier avec sa rampe en bois sculpté

En 1657, l’hôtel est vendu à Sébastien Canet, conseiller et secrétaire du roi  . En 1687, il est acquis par Guillaume de Jassaud, conseiller au Parlement de Paris, qui le loue à la duchesse d’Epernon. De 1752 à 1778, le marquis de Canillac y réside et laisse son nom à l’hôtel.

Une vocation commerciale au XIXe siècle

L’hôtel de Canillac perd en grande partie sa vocation résidentielle au début du XIXe siècle. Deux négociants, Debladis et Auriacombe, y installent leurs bureaux. Puis la maison de luminaires d’art Delisle y installe son siège social.

En 1908, l’édifice est surélevé de deux étages (ravalés récemment couleur framboise !) et le logis est percé par un passage menant à l’ancien jardin. L’hôtel est aujourd’hui séparé en appartements.

Pour l’architecte et entrepreneur Jean Thiriot, voir l’hôtel de Loynes, l’hôtel Mégret de Sérilly, l’hôtel d’Hozier, l’hôtel de Marle, l’hôtel Tubœuf, l’hôtel de Vigny, l’hôtel de Lauzon, l’hôtel Duret de Chevry.

Sources :
- Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Danielle Chadych, Parigramme, 2010.
- Le Marais, Alexandre Gady, Le Passage, 2004.


4 rue du Parc-Royal – M° Saint-Sébastien-Froissard

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris