La cité
« Montmartre aux Artistes »

La cité « Montmartre aux Artistes »

Montmartre aux Artistes : le bâtiment sur rue et les trois arcades ouvrant sur le hall d’entrée

Loger des artistes aux faibles revenus

Le projet de cette cité d’artistes est porté par un sculpteur, Louis-Aimé Lejeune (1884-1969), Grand Prix de Rome en 1911. Eclipsée par le quartier Montparnasse au début du XXe siècle, la Butte-Montmartre reste néanmoins un quartier attractif pour les peintres, sculpteurs, écrivains, musiciens, comédiens, photographes, architectes, etc. Un regroupement d’artistes fonde une société immobilière. Les logements-ateliers sont destinés aux artistes disposant de faibles revenus. En 1924, la ville de Paris fait don du terrain, puis accorde sa garantie financière. Une société d’habitations à bons marchés (HBM) est fondée par un regroupement d’artistes. Les travaux démarrent.

Montmartre aux Artistes : le hall d’entrée

Un phalanstère pour artistes

La construction de la cité est confiée aux architectes Adolphe Thiers (1878-1957) et Henri Trésal. Le projet porté par Louis-Aimé Lejeune est celui d’un véritable phalanstère pour artistes. Outre les logements-ateliers sont prévues une bibliothèque, des salles d’exposition et de conférences, une coopérative. Mais la mauvaise gestion de la société et les conséquences de la crise de 1929 ne permettent pas de réaliser les équipements prévus. Les premiers occupants s’installent en 1932 alors que les logements ne sont pas achevés. En 1936, la Ville de Paris reprend la gestion de la cité confiée à son Office public (aujourd’hui Paris Habitat).

Montmartre aux Artistes : l’un des deux atriums rythmant la façade sur rue

Une superbe façade Art déco

Sur la rue Ordener, la façade de la cité est monumentale; elle est animée par un jeu de retraits des volumes grâce à deux atriums plantés. Habillée de briques calepinées de couleur ocre rouge, elle présente des motifs géométriques et une frise de style Art déco. Au centre, un escalier mène au majestueux hall d’entrée accessible par trois grandes portes en ferronneries et vitraux : ouvert à l’arrière, il est revêtu de mosaïques au sol.

Montmartre aux Artistes : l’un des deux bâtiments sur cour, façade nord-ouest

La plus grande cité d’artistes en Europe

La cité est composée de trois bâtiments parallèles. Alors que la façade sur rue est très décorative et habillée de briques, la façade arrière du 1er bâtiment ainsi que celles des deux autres bâtiments sont plus sobres. La structure est en béton armé, la brique étant utilisée en remplissage et revêtue d’enduit blanc. Les ateliers-logements sont conçus en duplex d’une superficie totale de 65 m2. A l’origine, aucune cloison n’est prévue et les occupants organisent leur espace comme ils le souhaitent. Côté Nord-Ouest, ils sont éclairés par de grandes verrières donnant aux façades tout leur caractère. Côté sud-Ouest, des escaliers et des coursives extérieures desservent les portes d’entrée. Avec en tout 187 ateliers, « Montmartre aux artistes » est à ce jour la plus grande cité d’artistes en Europe.

Montmartre aux Artistes : l’un des deux bâtiments sur cour – Façade sud-ouest : des coursives desservent les ateliers

Des journées Portes Ouvertes

On peut s’en douter, la liste d’attente est aujourd’hui très longue pour obtenir un logement dans ce cadre tout à fait exceptionnel. La location est d’ailleurs réservée aux personnes à revenus modestes et aux artistes sur étude de leur dossier. En revanche, la cité « Montmartre aux artistes » est librement accessible au public au moment des journées Portes Ouvertes des ateliers de Montmartre. Elles ont lieu chaque année au mois d’octobre, vérifiez les dates.

Montmartre aux Artistes : l’un des deux bâtiments sur cour, façade nord-ouest

Pour l’architecte Adolphe Thiers, voir également le théâtre des Nouveautés, le Moulin Rouge, les ateliers d’artistes avenue Junot, l’hôtel Louis Lejeune, les hôtels particuliers rue Leconte de Lisle.

Montmartre aux artistes : le dernier bâtiment donne sur un jardin luxuriant

Source :
Chadych (Danielle) et Leborgne (Dominique), Guide du promeneur 18e arrondissement, Paris, Parigramme, 1996.

 

Adresse : 187 rue Ordener

Métro : Guy Moquet ou Lamarck-Caulaincourt

Arrondissement : 18e

Téléphone :