Hôtels particuliers
Rue Leconte de Lisle

Hôtels particuliers Rue Leconte de Lisle
Hôtel particulier 17 rue Leconte de Lisle

Hôtel particulier 17 rue Leconte de Lisle

Des maisons et immeubles souvent conçus pour des artistes

L’architecte Adolphe Thiers (1878-1957) est l’auteur de plusieurs hôtels particuliers et immeubles destinés à des artistes. Notamment à Montmartre où on lui doit l’hôtel Louis Lejeune (1927) ainsi que les ateliers d’artistes avenue Junot (1925)… des constructions qui sont destinées à des acquéreurs aisés.

Hôtel particulier 19 rue Leconte de Lisle

Hôtel particulier 19 rue Leconte de Lisle

Plus tard dans sa carrière, il signera un monumental immeuble d’ateliers pour des artistes aux revenus modestes : la cité « Montmartre aux artistes » (1928-1933), incontestablement son chef d’œuvre.

Hôtel particulier 23 rue Leconte de Lisle

Hôtel particulier 23 rue Leconte de Lisle

Un ensemble d’hôtels particuliers d’une grande fantaisie

En 1923-1925, Adolphe Thiers signe une série de cinq hôtels particuliers dans un quartier bourgeois, le village d’Auteuil dans le 16e arrondissement. En l’occurrence, il s’agit d’une opération immobilière pour son propre compte puisqu’il est propriétaire des terrains.

Hôtel particulier 21 rue Leconte de Lisle

Hôtel particulier 21 rue Leconte de Lisle

L’architecte privilégie la densité (pour rentabiliser au maximum l’opération) tout en concevant des habitations aux façades très animées. Ainsi les façades de brique sont articulées par des éléments en béton armé : linteaux et appuis de fenêtres, corniches saillantes. Les volumes des hôtels sont sculptés : porches arrondis, terrasses en retrait, bow-window surmonté d’un balcon, façade arrondie d’une cage d’escalier.

Hôtel particulier 21bis rue Leconte de Lisle

Hôtel particulier 21bis rue Leconte de Lisle

Thiers flirte avec la modernité (fenêtres en bandeaux horizontaux, toits terrasses) tout en donnant un accent pittoresque aux façades (volets en bois à écharpes, fenêtres « œil-de-bœuf », arrondi des porches). Le salon en double hauteur du n°23 évoque un « atelier d’artiste ».

Avec ingéniosité, l’architecte implante une rampe et des parkings souterrains de telle sorte que les hôtels particuliers possèdent chacun un sous-sol utilisable.

Hôtel particulier 23 rue Leconte de Lisle

Hôtel particulier 23 rue Leconte de Lisle

Pour l’architecte Adolphe Thiers, voir également le théâtre des Nouveautés, le Moulin Rouge, la cité « Montmartre aux artistes », les ateliers d’artistes avenue Junot, l’hôtel Louis Lejeune.

Source :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.

Adresse : 17 à 23 rue Leconte de Lisle

Métro : Eglise d'Auteuil

Arrondissement : 16e

Téléphone :