Les Grands Magasins
de la Samaritaine

Les Grands Magasins de la Samaritaine
Les Grands Magasins de la Samaritaine - Le Magasin 1

Les Grands Magasins de la Samaritaine – Le Magasin 1

L’âge d’or des Grands Magasins

La Samaritaine est fondée en 1869 par Ernest Cognacq (1839-1928) et son épouse Marie-Louise Jaÿ (1838-1925), à la place de l’ancienne Pompe à eau de la Samaritaine qui alimentait Paris. Parti d’un petit commerce, le magasin prospère. S’inspirant du modèle du Bon Marché, le couple Cognacq-Jay ouvre en 1900 les Grands Magasins de la Samaritaine. Chaque rayon est géré par un véritable petit patron autonome.

Avec le succès de l’entreprise, des pâtés de maison entiers sont rachetés. Au fil de ses agrandissements, la Samaritaine compte en tout quatre bâtiments numérotés de 1 à 4. C’est alors le plus vaste des grands magasins parisiens.

Les Grands Magasins de la Samaritaine - Le magasin 2, partie Art nouveau

Les Grands Magasins de la Samaritaine – Le magasin 2, partie Art nouveau

Un chef d’œuvre de l’Art Nouveau et de l’Art Déco.

Le magasin n° 2 est le plus grand et le plus intéressant. La partie la plus ancienne occupe le périmètre situé entre la rue de la Monnaie, la rue Baillet, la rue de l’Arbre-Sec et la rue des Prêtres-Saint-Germain-l’Auxerrois. Cette partie est construite entre 1903 et 1907 par l’architecte Frantz Jourdain.

Un vaste hall est entouré de six étages de galeries et coiffé par une verrière. Les splendides escaliers Art nouveau relient les niveaux. Frantz Jourdain emploie du fer pour la structure métallique. Séduit par le style Art nouveau, il fait habiller les façades d’ornements polychromes : enseignes en mosaïques, frise de motifs floraux aux tonalités jaunes et vertes, laves émaillées fleuries sur fonds orangés.

Les Grands Magasins de la Samaritaine - Le Magasin 2, extension Art déco

Les Grands Magasins de la Samaritaine – Le Magasin 2, extension Art déco

En 1925, Frantz Jourdain s’associe à l’architecte Henri Sauvage pour concevoir une extension du magasin n° 2 : la façade est tournée vers la Seine et présente balcons et étages à gradins. L’enseigne « SAMARITAINE » se lit sur le toit. Cette partie Art déco est constituée d’une charpente métallique habillée de pierre.

Le magasin n° 1, en triangle très étiré, est situé sur la parcelle située entre la rue de la Monnaie, la rue du Pont-Neuf et la rue de Rivoli. Sa façade sur la rue de Rivoli est la plus pittoresque. Datant de 1912, elle présente un décor Art nouveau semblable à celui du magasin n° 2.

Les Grands Magasins de la Samaritaine - Le Magasin 3

Les Grands Magasins de la Samaritaine – Le Magasin 3

 

Les magasins 3 et 4

Le magasin n° 3 est situé sur la parcelle entre la rue de Rivoli, la rue du Pont-Neuf et la rue Boucher. Réalisé en 1932 par Frantz Jourdain et Henri Sauvage, il reprend de manière plus épurée l’ornementation et les formes géométriques de l’extension du magasin n° 2, dans un style Art déco. Il est réalisé en six mois grâce à une technique de préfabrication. A l’extérieur, des plaques de marbre rosé masquent la charpente métallique.

Le magasin n° 4 est le moins intéressant d’un point de vue architectural. Occupant le périmètre entre la rue de Rivoli, la rue de la Monnaie, la rue de l’Arbre Sec et la rue Baillet, il est constitué d’une succession de façades d’immeubles anciens, dont les volumes sont réunis. Il a été en grande partie rasé lors de la reconversion de la Samaritaine en Samaritaine Paris Pont-Neuf.

Les escaliers Art nouveau et la verrière du magasin 2

Les escaliers Art nouveau et la verrière du magasin 2

Une restructuration complète

Dans les années 1990, le succès du magasin n’est plus au rendez-vous et sa surface est réduite. La Samaritaine est acheté en 2001 par le groupe LVMH.

Fermé en 2005 pour cause de non conformité aux normes de sécurité, le site fait l’objet d’un projet de reconversion. Le nouvel ensemble comprendra un hôtel de prestige, « Le Cheval Blanc », des bureaux, des logements sociaux, une crèche et des commerces.

La Samaritaine Paris Pont-Neuf a rouvert ses portes en juin 2021 sur une surface réduite à 20.000 m2. L’hôtel Cheval Blanc n’est pas encore inauguré.

Projet de rénovation de la Samaritaine

Projet de rénovation de la Samaritaine

Pour l’architecte Frantz Jourdain, voir également la Samaritaine de luxe.

Pour l’architecte Henri Sauvage, voir également les HBM des Amiraux, l’immeuble à gradins de la rue Vavin, l’immeuble d’HBM rue Trétaigne, la Cité de l’Argentine, le cinéma Gambetta-Palace, le Studio Building, l’immeuble Majorelle, les HBM Boulevard de l’Hôpital.

La samaritaine : nouvelle façade sur la rue de Rivoli en contruction (janvier 2019)

La samaritaine : nouvelle façade sur la rue de Rivoli en contruction (janvier 2019)

Sources :
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.
www.projet.samaritaine.com

Adresse : rue de la Monnaie

Métro : Pont-neuf

Arrondissement : 1er

Téléphone :