L’hôtel
Cheval Blanc Paris

L’hôtel Cheval Blanc Paris

Les Grands Magasins de la Samaritaine

Fondés en 1900 par les Cognac-Jay, les Grands Magasins de la Samaritaine ont été l’un des grands magasins parisiens les plus populaires. Rachetés en 2001 par le groupe LVMH, ils ferment en 2005, les bâtiments étant fragilisés et ne répondant plus aux règles de sécurité. Les Grands Magasins rouvrent en 2021 sous le nom de Samaritaine Paris Pont-Neuf. Désormais limités à une surface de 20.000 m2, ils n’occupent plus que la partie Nord de l’ancien magasin n°2, un véritable chef d’œuvre du style « Art nouveau ».

 

L’hôtel Cheval Blanc a élu domicile dans l’ancien magasin n°2 de la Samaritaine

L’enseigne d’hôtels de luxe Cheval Blanc

Fondée par le groupe LVMH, l’enseigne d’hôtels de luxe Cheval Blanc a vu le jour à Courchevel. Puis elle a essaimé à travers le monde : Saint-Tropez, Saint-Barthélemy, les Antilles, les Maldives… Cheval Blanc Paris est sa première implantation au cœur d’une grande ville. Visant une clientèle haut de gamme attachée à la culture et au patrimoine, l’enseigne trouve le bâtiment idéal au cœur de Paris : la partie Sud du magasin n°2 de la Samaritaine, donnant directement sur la Seine…

L’hôtel Cheval Blanc : façade arrière donnant sur la grande terrasse @maison Edouard François

Un monument de l’Art déco

La partie Sud du magasin n°2 est une extension ajoutée en 1925 par les architectes Frantz Jourdain et Henri Sauvage. Monumentale par ses proportions, elle présente une façade Sud rythmée par des travées de baies vitrées à trois pans toute hauteur formant une succession de bow-windows. La charpente est en métal, recouverte en façade par du comblanchien au rez-de-chaussée et de la pierre blanche d’Anstrude pour les étages. Dans les parties hautes, l’immeuble se caractérise par des retraits successifs en gradins animés par des balcons courbes. Le dernier étage dispose d’une grande terrasse offrant une vue spectaculaire sur la Seine, le Pont-Neuf, l’île de la Cité et le quartier Saint-Germain des Prés situé juste en face.

La sobriété du revêtement de pierre blonde est compensée par une modénature raffinée : les menuiseries vert foncé des bow-windows sont rehaussées de lignes en métal doré. Ce vocabulaire architectural à la fois géométrique et classique est caractéristique de l’Art déco. Toutes proportions gardées, cet immeuble monumental est emblématique de l’architecture d’une grande métropole dans les années 1920, au même titre que le Chrysler Building (1928) ou l’Empire State Building (1931) construits à New-York à la même époque.

Hôtel Cheval Blanc @Alexandre Tabaste

Une rénovation extérieure à minima

L’élégance et la pureté de la façade Art déco surplombant la Seine n’ont pas engendré une véritable intervention, si ce n’est remettre en valeur les huisseries des bow-windows dans leurs tonalités vert et or. En revanche, à l’étage du restaurant donnant sur une vaste terrasse, l’architecte Edouard François a imaginé une subtile façade arrière. Sculptée comme un retournement de la façade Sud, elle est volontairement esquissée et réinterprétée d’une manière très  géométrique, en forme d’hommage moderne à l’Art déco.

Hôtel Cheval Blanc @Alexandre Tabaste

 

Un hôtel imaginé comme la maison d’un collectionneur

Pour les aménagements intérieurs, le groupe LVMH fait appel à Peter Marino. Spécialiste des boutiques de marques de luxe, l’architecte américain a déjà à son actif plusieurs réalisations pour le groupe comme la boutique Dior de l’avenue Montaigne ou la boutique LVMH à Beverly Hills. C’est sa première création dans le domaine de l’hôtellerie. Lui-même collectionneur d’art, Marino s’affranchit des codes habituels de l’hôtellerie pour habiller l’hôtel de nombreuses œuvres d’artistes (Georges Mathieu, Vik Muniz, Sonia Delaunay, etc) et de créateurs d’objets (Philippe Anthonioz, les Lalanne). Il fait aussi appel à la fine fleur de la création contemporaine : Sophie Mallebranche, Ingrid Donat, Laurence Montano.

Hôtel Cheval Blanc : le spa Dior @Alexandre Tabaste

Luxe et plaisir à tous les étages

Cheval Blanc propose en tout 72 chambres et suites. Si les plus petites mesurent tout de même 45 m2 minimum, un appartement de 1000 m2 situé aux 8e et 9e étage offre pas moins de sept chambres, un espace bien-être, une piscine privée et une terrasse panoramique. Coté plaisirs gustatifs, l’hôtel propose en son sein plusieurs tables gourmandes ou gastronomiques : le Limbar au rez-de-chaussée, le restaurant plénitude (carte signée par le chef triplement étoilé Arnaud Donckele) au 1er étage, le Tout-Paris au 7e étage, brasserie et bar à cocktail avec une vue sur les toits de Paris, et le restaurant italien Langosteria sur la terrasse du 7e étage donnant sur la verrière du grand magasin. Côté Détente, l’hôtel réserve à ses hôtes l’expérience ultra relaxante du Dior Spa et de ses espaces : fitness, salles de soin et une spectaculaire piscine ornée d’une fresque représentant la Seine. L’hôtel Cheval Blanc Paris a ouvert ses portes le 7 septembre 2021.

Pour l’architecte Edouard François, voir également la tour de la Biodiversité, l’hôtel Fouquet’s Barrière, la Tower Flower, Eden Bio.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Cheval Blanc Paris

Adresse : 8 quai du Louvre

Métro : Pont-Neuf

Arrondissement : 1er

Téléphone :