L’église
Saint-Denys-du-Saint-Sacrement

L’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement

L'église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement - La façade

L’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement – La façade

L’église Saint-Denys du-Saint-Sacrement est bâtie à partir de 1826 par l’architecte Etienne-Hippolyte Godde (1781-1869), à l’emplacement de l’ancien monastère des Bénédictines du Saint-Sacrement. Comme pour son projet précédent, l’église Saint-Pierre du Gros-Caillou, Godde s’inspire du plan des églises basilicales romaines, sans transept saillant, et plus particulièrement d’un modèle parisien : l’église Saint-Philippe du Roule.

L’édifice est précédé d’un portique à colonnes ioniques surmonté d’un fronton triangulaire. Ce dernier est décoré d’un bas-relief représentant les vertus théologales (la Foi, la Charité et l’Espérance), œuvre du sculpteur Jean-Jacques Feuchère. De chaque côté du portique, des niches accueillent une statue de Saint-Paul et de Saint-Pierre.

A l’intérieur, la nef présente une voûte en berceau à caissons reposant sur des colonnes ioniques. Au-dessus du chœur s’élève une coupole en forme de cul-de-four éclairée par une lanterne. Elle est décorée de deux peintures d’Alexandre-Denis Abel de Pujol : La Prédication de saint Denis et Le Père éternel, Jésus-Christ et la Vierge. Un tableau fait aujourd’hui la célébrité de l’église Saint-Denys du-Saint-Sacrement : il s’agit de La déposition de croix exécutée par Eugène Delacroix en 1844; il est visible dans la chapelle Sainte-Geneviève.

Pour l’architecte Etienne-Hippolyte Godde, voir également l’église Saint-Pierre du Gros-Caillou, l’église Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, l’église Saint-Philippe du Roule, le séminaire de Saint-Sulpice.

Sources :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 68bis rue de Turenne

Métro : Saint-Sébastien-Froissard

Arrondissement : 3e

Téléphone :