L’arc de Triomphe du Carrousel

L’arc de Triomphe du Carrousel

Hommage à la Grande Armée de l’Empereur Napoléon 1er, l’arc de Triomphe du Carrousel est édifié à l’entrée du palais des Tuileries de 1806 à 1808.

carrousel-400.jpg

Dessiné par Charles Percier et Pierre Fontaine, l’arc de Triomphe du Carrousel rend hommage à la Grande Armée de Napoléon 1er.

Elevé de 1806 à 1808 à l’entrée du palais des Tuileries, l’arc fait clairement référence aux arcs de triomphe romains, notamment à l’arc de Septime Sévère à Rome. Les bas-reliefs illustrent les victoires de l’Empereur. Une frise de marbre couronne l’édifice.

A l’origine, le quadrige placé au sommet de l’arc, les Chevaux de Bronze de Constantin Ier, est un « trésor de guerre » rapporté par Napoléon ler lors de la première campagne d’Italie. Il provient de la basilique Saint-Marc de Venise. Restitué à la chute de l’Empire, le groupe est remplacé par une copie réalisée par Bosi en 1828.

Pour l’architecte Pierre-François Fontaine, voir également le palais du Louvre, la chapelle expiatoire, la chapelle royale Saint-Ferdinand, la rue de Rivoli, le Palais-Royal, la maison Debauve et Gallais.

Pour l’architecte Charles Percier, voir également le palais du Louvre, la rue de Rivoli, la maison Debauve et Gallais.

Sources :
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.
www.carnavalet.paris.fr