La galerie Colbert
L’INHA et l’INP

La galerie Colbert L’INHA et l’INP
La galerie Colbert au XIXe siècle

La galerie Colbert au XIXe siècle

L’hôtel Bautru puis hôtel Colbert

Entre 1634 et 1637, l’architecte Louis Le Vau édifie un hôtel particulier à l’angle de la rue Vivienne et de la rue Neuve des Petits-Champs pour le compte de Guillaume II Bautru, comte de Serrant. En 1665, Jean-Baptiste Colbert accède au poste de contrôleur général des finances et fait l’acquisition de cet hôtel. Sa famille conserve l’hôtel Colbert jusqu’en 1713. L’hôtel abrite pendant quelques temps la bibliothèque royale (voir la Bibliothèque Nationale).

La galerie Colbert

Passé à l’administration générale des finances, l’hôtel Colbert est déjà en partie ruiné au début du XIXe siècle. A sa place, l’architecte Billaud élève la galerie Colbert pour le compte de la société Adam. La rotonde est éclairée par un grand candélabre éclairé au gaz et surnommé le « cocotier lumineux ». Billaud se serait inspiré du dôme de la Halle aux blés.

La galerie Colbert

La galerie Colbert

La galerie est inaugurée en 1827 peu après la galerie Vivienne voisine qu’elle souhaite ouvertement concurrencer. Pourtant, elle n’est franchement pas un succès d’un point de vue commercial. Sous Louis-Philippe, un magasin de nouveautés, « Au Grand Colbert », semble être sa seule attraction. Il a été remplacé par la brasserie « Le Grand Colbert » et conserve un beau décor peint dans le style néoclassique. A la fin du XIXe siècle, la galerie est quasiment déserte.

La galerie Colbert - La rontonde

La galerie Colbert – La rontonde

Délabrée et menacée de destruction, la galerie est rachetée par la Bibliothèque Nationale de France voisine. En 1982, elle est démolie et reconstruite à l’identique. Aujourd’hui, elle abrite l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), l’Institut National du Patrimoine (INP), ainsi que des salles de cours de plusieurs universités parisiennes liées à l’enseignement de l’histoire de l’Art et du Patrimoine. Dans le hall d’entrée de l’INHA subsistent des arcades en pierre datant de l’hôtel Colbert.

L’histoire et l’architecture de la galerie Colbert sont commentées dans la visite guidée des Passages Couverts.

Pour l’architecte Louis Le Vau, voir également l’hôpital de la Salpêtrière, l’hôtel Lambert, le palais du Louvre, le palais des Tuileries, l’hôtel Hesselin, le collège des Quatre Nations.

Sources :
Leborgne (Dominique), Guide du promeneur 2e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
Moncan (de) Patrice, Le nouveau guide des passages de Paris, Paris, Editions du Mécène, 2011.

Adresse : 6 rue des Petits-Champs et 2 rue Vivienne

Métro : Bourse

Arrondissement : 2e

Téléphone :