Le théâtre des Variétés

Le théâtre des Variétés

Le théâtre des Variétés est une des plus anciennes salles de spectacle à Paris.

Le théâtre des Variétés

Le théâtre des Variétés

Les Grands Boulevards

Le théâtre des Variétés est inauguré en 1807 sur les Grands Boulevards. C’est un emplacement stratégique puisque les Grands Boulevards sont le lieu de promenade favori des parisiens dès le XVIIIe siècle. Ils vont triompher au XIXe siècle avec l’ouverture de nombreux théâtres.

La célèbre Melle Montensier

A l’origine de la création de cette salle, on trouve une comédienne et directrice de théâtre très dynamique, Marguerite Brunet, dite Melle Montensier. Sous la Révolution, elle dirige le théâtre Beaujolais, au Palais-Royal. ce théâtre sera remplacé par le théâtre du Palais-Royal. D’abord mal vue sous l’Empire, elle obtient finalement la protection de Napoléon 1er.

Le théâtre des Variétés - La salle

Le théâtre des Variétés – La salle

Un théâtre néo-classique

Bâti par le célèbre architecte Jacques Cellerier (1742-1814), le théâtre présente une façade néo-classique. Rythmée par des colonnes doriques au rez-de-chaussée et des colonnes ioniques à l’étage, elle est couronnée par un fronton triangulaire.

A l’intérieur, le vestibule est agrémenté de pilastres et de colonnes doriques. La salle, semi-circulaire, comprend trois étages de galeries et un quatrième étage. En 1975, elle est restaurée par René Bourdon dans le style Second Empire.

Une programmation qui suit les modes musicales

A son inauguration, le théâtre doit se restreindre à programmer de « petites pièces dans le genre grivois, poissard ou villageois ». A partir de 1816, le répertoire s’élargit avec des pièces d’Eugène Scribe, essentiellement des comédies et vaudevilles. A partir de 1855, on y joue des vaudevilles puis à partir de 1864 des opérettes et des opéras-bouffes. La Grande Duchesse de Gérolstein, du trio Offenbach-Meilhac-Halévy, y triomphe en 1867.

Au début du XXe siècle, on y joue des pièces de Maurice Donnay, Alfred Capus, Gaston Arman de Cavaillet et Robert de Flers. De 1936 à 1948, Max Maurey y monte les opérettes de Vincent Sotto.

Des pièces de boulevard

La programmation s’oriente ensuite vers des pièces de boulevard, avec de fameux acteurs comme Robert Dhéry, Robert Lamoureux, Jean Poiret, Françoise Dorin, André Roussin. Aujourd’hui y sont surtout programmés pièces comiques, one-man-show, comédies musicales.

A partir de 1834, le théâtre des Variétés communique avec le passage des Panoramas, grâce à la galerie des Variétés.

Voir la programmation sur www.theatre-des-varietes.fr

Pour l’architecte Jacques Cellerier, voir également l’hôtel Cousin de Méricourt, l’hôtel Cellerier.

Source :
Leborgne (Dominique), Guide du promeneur 2e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.