L’hôtel Cellerier

L’hôtel Cellerier

L’hôtel Cellerier a été bâti par l’architecte Jacques Cellerier pour son propre compte.

L'hôtel Cellerier

L’hôtel Cellerier

L’architecte néoclassique Jacques Cellérier (1743-1814) a beaucoup construit à Paris mais presque la totalité de ses constructions ont disparu, emportées par la spéculation immobilière.

Outre le théâtre des Variétés, deux petits hôtels particuliers attribués à Cellerier ont survécu : l’hôtel Cousin de Méricourt et l’hôtel Cellerier, tous deux situés sur les Grands Boulevards.

De style néoclassique, l’hôtel Cellerier présente un certain nombre de similitudes avec l’hôtel Cousin de Méricourt. Placé directement sur la rue, il comporte un rez-de-chaussée entresolé à refends au-dessus duquel s’élèvent trois étages.

L'hôtel Cellerier

L’hôtel Cellerier

Le 1er étage, l’étage noble par excellence, est reconnaissable à ses hautes fenêtres. Il est agrémenté de frontons triangulaires sur consoles couronnant la travée centrale et les travées situées aux extrémités. Sous la corniche saillante couronnant l’édifice est placée une frise décorative alternant losanges et carrés sculptés.

Le rez-de-chaussée de l’hôtel Cellerier a abrité entre 1997 et 2002 un club lesbien resté mythique, le Pulp.

L’hôtel Cellerier est voisin du très bel hôtel de Montholon,. C’est l’un des rares rescapés des hôtels particuliers bâtis sur les boulevards Nord de la ville dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

L'hôtel Cellerier - Détail de la corniche

L’hôtel Cellerier – Détail de la corniche

Source :
Leborgne (Dominique), Guide du promeneur 2e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.

VISITES GUIDÉES