Le Temple bouddhique

Le Temple bouddhique

pagode2-400.jpg

En 1931, l’exposition coloniale internationale a lieu à proximité du lac de Daumesnil dans le Bois de Vincennes. Parmi les nombreux pavillons, cinq pavillons consacrés au Cameroun et au Togo sont construits par les architectes Louis-Hippolyte Boileau et Léon Carrière. Ils s’inspirent de palais des régions Bamoun, Bamileké et Fonschada. Entre 1933 et 1971, le pavillon principal accueille le Musée des Industries du Bois.

En 1968, Jean Sainteny, homme politique ayant exercé en Indochine, fonde l’Institut international bouddhique. A partir de 1977, le pavillon principal est converti en Grande Pagode (28 m de hauteur). Il abrite une spectaculaire statue de Bouddha dorée d’une hauteur de 10 m. L’Institut est officiellement inauguré le 28 octobre 1977 par Jacques Chirac, maire de Paris. A cette époque, la France et notamment Paris vont accueillir de nombreux cambodgiens fuyant le régime sanguinaire des Khmers Rouges ainsi que des vietnamiens fuyant le régime communiste. La Grande Pagode de Vincennes va devenir pour eux un lieu de culte.

Le temple tibétain

A côté, on peut également admirer le temple tibétain construit en 1985 par l’architecte Jean-Luc Massot. Il est conçu selon les règles traditionnelles de la philosophie bouddhique. Le site de la pagode est ouvert au moment des cérémonies religieuses.

Pour l’architecte Louis-Hippolyte Boileau, voir également le restaurant Prunier, le Bon Marché, le parc des Expositions, l’hôtel Lutétia, le palais de Chaillot, le groupe scolaire rue Keller.

Source :
Chadych (Danielle), Guide du Promeneur 12e arrondissement, Paris, Parigramme, 1994.

Adresse : Route de la ceinture du lac Daumesnil

Métro : Porte Dorée

Arrondissement : 12e

Téléphone :