Le Conseil économique et social

Le Conseil économique et social

Le Palais d’Iéna, rebaptisé Conseil économique et social, est une œuvre d’ Auguste Perret.

Le Conseil économique et social

Le Conseil économique et social

Le Palais d’Iéna est construit au moment de l’ Exposition spécialisée de 1937, consacrée au « Arts et techniques dans la Vie moderne ». Il doit abriter le futur Musée des Travaux Publics qui ouvre en 1939.

Le Conseil économique et social - L'escalier

Le Conseil économique et social – L’escalier

Le plan découle de la forme triangulaire de la parcelle. Une grande rotonde est placée à l’entrée, sur la place d’Iéna. Elle abrite la salle de conférence (300 places). Un portique monumental embrasse les deux niveaux : il repose sur des colonnes cannelées surmontées de chapiteaux. Perret opte ici pour un bâtiment d’inspiration classique.

Conseil économique et social - l'escalier

Conseil économique et social – l’escalier

A l’intérieur, indépendantes de la rotonde, deux rangées de colonnes portent l’étage supérieur. La trame des poutres porteuses est laissée apparente. Les volées de l’escalier sont un véritable morceau d’architecture, conçu avec une grande élégance.

Le conseil économique et social : façade sur l'avenue d'Iena

Le conseil économique et social : façade sur l’avenue d’Iena

Boudé par le public, le musée des Travaux Publics ferme en 1955. Le Conseil économique et social (assemblée composée de représentants sociaux) s’y installe en 1959.

Le conseil économique et social : extension contemporaine sur l'avenue Albert de Mun

Le conseil économique et social : extension contemporaine sur l’avenue Albert de Mun

En 1960, l’architecte Paul Vimond, élève de Perret, lance les travaux de la seconde aile, donnant sur l’avenue du président Wilson. Puis une extension contemporaine a été ajoutée sur l’avenue Albert de Mun.

Pour l’architecte Auguste Perret, voir également l’immeuble de la rue Franklin, le théâtre des Champs-Elysées, la salle Cortot, l’immeuble de la rue Raynouard, le Mobilier national, la maison-atelier Mela Munter, le garage Ponthieu, la maison-atelier Braque.

Sources :
Crosnier Leconte (Marie-Laure), Guide du promeneur 16e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

VISITES GUIDÉES