La maison Moreau

La maison Moreau

Bâtie sous Louis XV mais très restauré, la maison Moreau est l’œuvre de l’architecte Jean-François Blondel.

La maison Moreau

La maison Moreau

L’architecte Jean-François Blondel (1683-1756) est souvent confondu avec son neveu, le théoricien Jacques-François Blondel. Admis à l’Académie d’architecture en 1728, Jean-François Blondel dessine les plans de cette maison pour le compte de Didier Moreau, maitre gantier. Mais elle est construite en 1730 par un autre architecte, Pierre Caqué.

La maison Moreau

La maison Moreau

Cette maison est surtout remarquable pour le soubassement de sa façade, les étages supérieurs ayant probablement été reconstruits en 1985. De hautes arcades englobent le rez-de-chaussée et l’entresol. La porte d’entrée, surmontée d’un œil-de-bœuf, ainsi que les arcades sont décorées de gracieux cartouches rocaille.

Pour l’architecte Jean-François Blondel, voir également le presbytère de l’église Saint-Merri, la maison Maillard de Ballore, la maison locative rue de la Verrerie, la maison Hénaut, l’hôtel Guillier d’Hauteville.

Pour l’architecte Pierre Caqué, voir également l’église de l’Oratoire, la maison Oppenord, la maison Corbin.

Source :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 1995.
Gady (Alexandre), Le Marais, Paris, Le Passage, 2002.

VISITES GUIDÉES