L’hôtel de Wagram Résidence de l’ambassade d’Espagne

L’hôtel de Wagram Résidence de l’ambassade d’Espagne

L’ancien hôtel Berthier de Wagram abrite aujourd’hui la résidence de l’ambassade d’Espagne.

L'hôtel de Wagram - Façade sur rue

L’hôtel de Wagram – Façade sur rue

Cet hôtel est bâti en 1869 par l’architecte Delestrade pour le compte de Nathaniel Johnston (1836-1914), un riche négociant bordelais.

En 1891, Berthe de Rothschild (1862-1903), épouse d’Alexandre Berthier (1836-1911), 3e prince de Wagram, en fait l’acquisition. Des travaux d’agrandissement sont menés en 1894 par l’architecte Stéphane Le Bègue.

Le 4e et dernier prince de Wagram (1883-1918), qui sera tué pendant la Première Guerre mondiale, y habite. Il possède une collection exceptionnelle, dictée par son goût pour la peinture moderne, comprenant des tableaux de Cézanne, Renoir, Monet, Van Gogh, Sisley, Puvis de Chavannes.

Sur l’avenue, la façade de l’hôtel est rythmée par de grandes baies rectangulaires toutes identiques. Seule fantaisie, un pavillon en léger ressaut situé sur la gauche est animé par une grande baie cintrée.

L'hôtel de Wagram - Salon pendant une exposition

L’hôtel de Wagram – Salon pendant une exposition

En 1920, l’hôtel est vendu au royaume d’Espagne pour y installer son ambassade. L’architecte Walter-André Destailleur y effectue des travaux de restauration et de modernisation. A l’intérieur, les riches décors sont complétés de quatre tapisseries d’après des cartons de Goya, de portraits du roi Charles II et de son épouse, la reine Marie-Anne de Neubourg, par Goya, et du roi Philippe II par Pantoja de la Cruz.

Aujourd’hui, l’hôtel Berthier de Wagram abrite la résidence de l’ambassade d’Espagne. Il communique avec l’ambassade d’Espagne située au n°22 avenue Marceau.

L'ambassade d'espagne : façade sur rue

L’ambassade d’espagne : façade sur rue

Pour l’architecte Walter-André Destailleur, voir également l’hôtel de Béhague, l’hôtel Wildenstein, l’hôtel de Errazu, l’hôtel Renault, l’hôtel de Crillon.

Source :
Sorel (Philippe), Guide du promeneur 8e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.