L’hôtel de Mercy-Argenteau

L’hôtel de Mercy-Argenteau

L'hôtel de Mercy-Argenteau - La façade sur le boulevard

L’hôtel de Mercy-Argenteau – La façade sur le boulevard

En 1778, le banquier Jean-Joseph de Laborde (voir l’hôtel de Laborde) charge l’architecte Fimin Perlin (1747-1783) de bâtir un hôtel donnant sur le boulevard. Construit dans un but spéculatif, l’édifice est aussitôt acquis en nue-propriété par le comte Florimond de Mercy-Argenteau (1727-1794). Ce diplomate d’origine lorraine est alors ambassadeur d’Autriche à Paris. Il a surtout œuvré au mariage du dauphin avec l’archiduchesse Marie-Antoinette. Depuis leur mariage, il joue les précepteurs auprès de Marie-Antoinette et défend auprès d’elle les intérêts des Habsbourg-Lorraine. En 1781, Mercy-Argenteau reçoit incognito dans son hôtel l’empereur Joseph II en voyage en France. En 1789, il est nommé ambassadeur à Bruxelles et quitte Paris.

L'hôtel de Mercy-Argenteau - La salle des Fêtes

L’hôtel de Mercy-Argenteau – La salle des Fêtes

 

A l’origine, l’hôtel ne comporte que 3 niveaux : le rez-de-chaussée, l’étage noble situé au premier étage, et un étage carré couronné par une corniche. Après la Révolution, l’hôtel est amputé d’une grande partie de son jardin. Il est surélevé de 3 étages et transformé en immeuble de rapport. En 1890, une salle des Fêtes est créée à l’emplacement de la cour. Eclairée zénithalement, elle est décorée de colonnes composites. Cette salle est attribuée à l’architecte Charles Garnier, l’auteur de l’Opéra de Paris.

L'hôtel de Mercy-Argenteau - le salon de style Louis XVI

L’hôtel de Mercy-Argenteau – le salon de style Louis XVI

 

Outre cette salle des Fêtes, l’hôtel conserve un vestibule, un bel escalier d’honneur et à l’étage noble un salon décoré de boiseries blanc et or d’époque Louis XVI. Longtemps occupé par l’école de mode Esmod fondée en 1841, l’hôtel a fait l’objet d’une restructuration complète entre 2009 et 2012, menée par l’agence d’architectes DTACC. Il abrite aujourd’hui, entre autres, le Mozilla Space de la Fondation Mozilla.

Pour l’architecte Fimin Perlin, voir également l’hôtel de Montmorency-Luxembourg.

Pour l’architecte Charles Garnier, voir également l’Opéra de Paris, les ateliers Berthier, le théâtre Marigny, le Cercle de la Librairie.

Source :
Goldemberg (Maryse), Guide du promeneur 9e arrondissement, Paris, Parigramme, 1997.

Adresse : 16 boulevard Montmartre

Métro : Richelieu-Drouot ou Grands Boulevards

Arrondissement : 9e

Téléphone :