L’école Esmod
La Cie des aciéries de la Marine

L’école Esmod La Cie des aciéries de la Marine

L’atrium central ©Esmod

La compagnie des forges et aciéries de la Marine

Cette compagnie est créée en 1854 à Saint-Chamond dans la Loire. Elle est le résultat de la fusion de plusieurs établissements : Pétin-Gaudet, Jackson frères, Neyrand-Thiollère, Bergeron et compagnie de Lorette, et la société Parent, Schaken, Goldschmidt et compagnie de Paris.

Son activité principale est la production d’éléments en métal pour les chemins de fer, pour l’industrie lourde et pour la marine. Elle va également s’affirmer comme une grand entreprise sidérurgique capable de produire du matériel d’artillerie, de blindages et de cuirassements destinés à l’armée. Elle livre pendant la Première Guerre mondiale des locomotives, activité de production qui durera jusqu’en 1949.

La façade de l’ancien siège de la compagnie des aciérie de la Marine

En 1952, elle fusionne avec une autre entreprise de sidérurgie et devient la compagnie des forges et aciéries de la Marine et Saint-Etienne. Puis suite à d’autres fusions elle se dénomme en 1954 la compagnie des ateliers et forges de la Loire. Puis en 1970, elle se fond dans le nouveau groupe Creusot-Loire issu sa fusion avec la Société des forges et Ateliers du Creusot, appartenant au groupe Empain-Schneider. Creusot-Loire tire finalement sa révérence en déposant son bilan en 1984.

L’atrium central ©Esmod

Un magnifique atrium central

En 1914, la compagnie des forges et aciéries de la Marine installe son siège social dans un hôtel particulier de la fin du XIXe siècle au cœur du quartier de la Nouvelle-Athènes. L’immeuble présente une façade néo-Louis XVI décorée de guirlandes de fleurs.

Au sommet de la travée centrale, on reconnaît dans le médaillon placé sous la corniche un canon et une ancre de marine. Ce sont en quelques sortes les « armes parlantes », pour employer un terme d’héraldique, de la compagnie.

A l’intérieur, passé le vestibule, on accède à un somptueux atrium central surmonté d’une magnifique verrière où dominent les motifs de fleurs d’ inspiration Art nouveau. L’atrium est entouré aux étages de poutres métalliques de type Eiffel (accompagnées de décors floraux) et de coursives. Ces poutres soutiennent l’imposante verrière.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, le siège de la compagnie s’est étendu à l’arrière avec la construction de bâtiments enterrés et d’un immeuble moderne aux n°8-10.

La verrière ©Esmod

L’école Esmod s’installe près des Grands Magasins

Ayant ensuite appartenu à la banque d’Ile-de-France, l’hôtel abrite aujourd’hui l’école ESMOD, une école d’enseignement supérieur dédiée à la mode. Créée en 1841 par Alexis Lavigne, c’est la plus ancienne école de mode dans le monde. Auparavant, cette école était installée dans l’hôtel de Mercy-Argenteau sur les grands boulevards.

 

Adresse : 12 rue de la Rochefoucauld

Métro : Trinité

Arrondissement : 9e

Téléphone : 01 44 83 81 50