Halle d’octroi L’église de la Rédemption

Halle d’octroi L’église de la Rédemption

De style néo-classique, l’ancienne halle d’octroi édifiée en 1825 a été transformée en église évangéliste de la Rédemption.

L'ancienne halle d'octroi devenue l'église de la Rédemption

L’ancienne halle d’octroi devenue l’église de la Rédemption

L’architecte Adrien-Louis Lusson (1788-1864) construit en 1822-1825 cette halle d’octroi. Elle est destinée au déchargement des marchandises fragiles et délicates entrant dans Paris.

L’édifice est spectaculaire, composé de 11 travées sur une longueur de 90m. La façade est intéressante. Elle est bâtie dans le style néo-classique : massive, elle est appareillée à gros refends. Dans une grande arcade prend place un portique reposant sur des colonnes doriques, surmonté d’un fronton courbe.

L'église de la Rédemption - Une arche de la nef et le chœur au fond

L’église de la Rédemption – Une arche de la nef et le chœur au fond

Le volume, par sa simplicité géométrique, n’est pas sans rappeler les barrières d’octroi construites par Claude-Nicolas Ledoux peu avant la Révolution. Il en subsiste seulement quatre : la barrière du Trône, la rotonde de la Villette, la barrière d’Enfer, la barrière de Chartres).

En 1841-1843, l’architecte François Gau aménage la halle en temple luthérien. Seules 4 travées sur 11 sont conservées. L’église évangéliste de la Rédemption est alors fréquentée par Hélène de Meckelembourg-Schwerin, princesse protestante, épouse de Ferdinand d’Orléans, le fils aîné du roi Louis-Philippe. Les obsèques du baron Haussmann y sont célébrées en 1891.

L'église de la Rédemption - La façade sur la rue

L’église de la Rédemption – La façade sur la rue

Pour l’architecte Adrien-Louis Lusson, voir également l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, l’église Saint-François Xavier des missions Etrangères.

Source :
– Guide du promeneur 9e arrondissement, Maryse Goldemberg, Parigramme, 1995.