La chapelle
du noviciat des Oratoriens

La chapelle du noviciat des Oratoriens

Le noviciat des Oratoriens - La chapelle

Le noviciat des Oratoriens – La chapelle

L’hospice des Enfants assistés

Saint-Vincent de Paul crée en 1638 l’hospice des Enfants assistés. L’hospice déménage plusieurs fois : il a d’abord pour cadre le château de Bicêtre, puis des bâtiment situés près de l’enclos Saint-Lazare, et enfin des bâtiments situés sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris. En 1802, Napoléon Bonaparte décide de rassembler cet établissement avec l’hospice pour enfants trouvés du faubourg Saint-Antoine. Le lieu choisi est l’ancien noviciat de l’Oratoire, situés le long de la rue d’Enfer.

La congrégation de l’Oratoire

La congrégation de l’Oratoire a été fondée en 1611 par le père de Bérulle. Dans Paris, les oratoriens s’installent dans le faubourg Saint-Jacques, puis déménagent rue Saint-Honoré où ils font élever l’église de l’Oratoire. En 1655, les oratoriens font élever les bâtiments destinés à accueillir les novices dans la rue d’Enfer (actuelle avenue Denfert-Rochereau) située dans le faubourg Saint-Jacques.

L'ancien hospice des Enfants trouvés

L’ancien hospice des Enfants trouvés

La chapelle bâtie par Daniel Gittard

Du noviciat de l’Oratoire, il subsiste d’austères bâtiments conventuels et une intéressante chapelle. La chapelle est bâtie entre 1655 et 1657 par l’architecte Daniel Gittard (1625-1686). Bien que modifiée et réduite, elle conserve une belle façade axée sur la rue. La façade présente des pilastres doubles ornés de chapiteaux ioniques, couronnés par un fronton triangulaire qui embrasse toute la largeur de l’édifice.

Le tour d’abandon

Dans cette chapelle subsiste un tour d’abandon : ce cylindre divisé en deux permettait de déposer anonymement un bébé que l’on décider d’abandonner. Celui-ci se retrouvait à l’intérieur de la sacristie en faisant pivoter le cylindre.

L’hôpital déménage

Jusqu’aux années 1920, la congrégation des sœurs de Saint-Vincent de Paul administre les soins aux malades de l’hôpital Saint-Vincent de Paul, puis elle sont remplacées par du personnel laïque. A partir de 2010, la plupart des services de l’Hôpital Saint-Vincent de Paul sont transférés d’autres hôpitaux parisiens plus modernes.

Un futur éco-quartier

A partir de 2016 commence l’expérience des « Grands Voisins »: le site est affecté pendant plusieurs années à des centres d’hébergements, 120 structures liées à l’économie sociale, des artisans et des artistes. En 2020, cette expérience pionnière prend fin. La Ville de Paris prévoit la démolition d’une partie des bâtiments et la création d’un nouvel éco-quartier. Les travaux sont en cours.

Pour l’architecte Daniel Gittard, voir également l’église Saint-Sulpice, l’hôtel de La Meilleraye, l’hôtel Lully, l’église Saint-Jacques du Haut Pas, l’hôtel de Cavoye, la maison Gittard.

Source :
Dansel (Michel), Guide du promeneur 14e arrondissement, Paris, Parigramme, 1997.

Adresse : 70bis à 82 avenue Denfert-Rochereau

Métro : Port-Royal (RER B)

Arrondissement : 14e

Téléphone :