Eden Bio

Eden Bio

Eden Bio ©Maison Edouard François

L’architecte qui fait pousser les façades

L’architecte Edouard François a la biodiversité dans la peau. Après des gites ruraux dans la Sarthe, il livre à Montpellier « l’immeuble qui Pousse » en 2000 : outre la présence de singulières terrasses imaginées comme des cabanes sur pilotis, les façades de l’immeuble « poussent » grâce à la terre et les végétaux plantés dans les murs. Ce projet le fait connaître à travers le monde entier. A Paris l’architecte s’illustre avec la Tower Flower et tout récemment (2021) avec la tour de la biodiversité.

 

Eden Bio

Un îlot faubourien typique de l’Est de Paris

Livré en 2009, « Eden Bio » est un projet de densification d’un îlot faubourien typique de l’Est de Paris. Comprenant des logements sociaux et des studios pour artistes, le programme a été conçu selon trois idées directrices :
. D’abord, tenir compte des caractéristiques de ce tissu urbain à l’ambiance de faubourg populaire : ici l’alignement sur rue est interrompu par des impasses et venelles (voir les impasses de la rue des Vignoles) qui desservent le cœur d’îlot. Le parti pris architectural s’impose de lui-même : un bâtiment linéaire à R+3 est construit au centre, encadré par deux venelles où s’alignent de petites maisons dotées d’une toiture à deux pans. Conçu comme une « masse boisée », le petit immeuble est habillé de bois et recouvert de glycines. Les maisons jouent très agréablement avec la variété de revêtements utilisés (bois brut, parpaing, tuile mécanique, zinc, béton brut) comme autant d’individualités.

Eden Bio

. Deuxièmement, penser les dessertes comme des portes d’entrée individuelles. Décollés des façades végétales, des escaliers bardés de bois s’élèvent et desservent à chaque palier deux logements traversants.

Eden Bio : les escaliers qui desservent les logements.

 

. Enfin, laisser de la place à la nature pour qu’elle puisse habiter les recoins de cette composition villageoise. Le sol de la friche urbaine a été remplacé par un sol organique profond et bio. Les graines venues des vents y explosent avec bonheur et permettent à une végétation naturelle de prendre possession des lieux, comme par exemple des buddleias. Et pour rappeler le passé maraîcher, deux serres horticoles ont été construites : abritant des vignes, elles font également fonction de boite aux lettres et de garages à vélo.

Pour l’architecte Edouard François, voir également la tour de la Biodiversité, l’hôtel Fouquet’s Barrière, la Tower Flower, l’hôtel Cheval Blanc.

Eden Bio

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Maison Edouard François

Adresse : 21 rue des Vignoles et rue de Terre-Neuve

Métro : Avron ou Alexandre Dumas

Arrondissement : 20e

Téléphone :