Le Studio Building

Le Studio Building

Le Studio Building est l’un des immeubles les plus célèbres de l’architecte Henri Sauvage.

Le Studio Building

Le Studio Building

Construit en 1926, cet extraordinaire ensemble d’ateliers d’artistes est l’une des dernières réalisations d’ Henri Sauvage (1873-1932). Les 50 appartements-ateliers sont bâtis en béton armé et s’organisent autour d’une cour fermée.

Après ses recherches sur les immeubles blancs à gradins, Sauvage s’intéresse ici à la couleur et à la monumentalité. Il fait appel aux fameux céramistes Alphonse Gentil et Eugène Bourdet pour le revêtement en carreaux polychromes. La monumentalité des bow-windows et des grandes baies s’oppose à l’intimité des petites fenêtres carrées. A l’inverse des trois façades sur rue, celles de la cour sont revêtues de carrelage blanc, apporteur de lumière.

Le Studio Building

Le Studio Building

D’une hauteur de 7 mètres, les logements sont conçus en duplex : salon et cuisine en bas, chambre et salle de bain en haut. Conformes à la mode des ateliers d’artistes à cet époque, ces habitations sont toutefois destinées à une clientèle bourgeoise en quête de fantaisie.

Fortement influencé par le cubisme, cet immeuble s’apparente au style Art déco par ses formes géométriques et ses jeux de couleurs.

Pour l’architecte Henri Sauvage, voir également les HBM des Amiraux, l’immeuble à gradins de la rue Vavin, les Grands Magasins de la Samaritaine, Les HBM rue Trétaigne, la Cité de l’Argentine, le cinéma Gambetta-Palace, l’immeuble Majorelle, les HBM Boulevard de l’Hôpital.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Martin (Hervé), Guide de l’Architecture Moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.

VISITES GUIDÉES