L’hippodrome de Longchamp

L’hippodrome de Longchamp

L'hippodrome de Longchamps - Le site après réaménagement

L’hippodrome de Longchamp – Le site après réaménagement

Sous l’impulsion du duc de Morny, l’hippodrome de Longchamp est construit sous le Second Empire pour accueillir des courses hippiques. Le site choisi dans le bois de Boulogne occupe l’emplacement de l’ancienne abbaye royale de Longchamp démolie sous la Révolution.

Le Grand Prix de Paris voit le jour en 1863, le prix d’Ispahan en 1873 et le prix de l’Arc de Triomphe en 1920. Ce dernier est devenu l’événement emblématique de Longchamp, accueillant aujourd’hui jusqu’à 60.000 visiteurs le jour de la course. Une modernisation et un réaménagement de l’actuel hippodrome sont devenus inévitables.

L'hippodrome de Longchamps - La nouvelle tribune

L’hippodrome de Longchamps – La nouvelle tribune

A l’issu du concours, l’agence d’architecte Dominique Perrault est désignée lauréate. Alors que les bâtiments historiques sont restaurés, les tribunes actuelles, construites entre 1962 et 1964, sont détruites.

Une tribune unique, compacte et fonctionnelle, est édifiée. Le parti architectural est un ensemble d’étagères transparentes, n’offrant ni devant ni derrière. Ainsi, le bâtiment laissera passer la lumière et offrira des vues multiples sur le site. L’architecture de la tribune est en mouvement à la manière d’un cheval au galop. Elle sera légèrement inclinée afin de rapprocher les spectateurs de l’action côté piste, et d’offrir un maximum de vues côté écuries, façade traitée en balcons successifs.

Le projet crée également une nouvelle façade côté Seine, avec un grand parvis faisant face à l’allée d’honneur. L’allée d’honneur est bordée d’un pavillon d’accueil, du musée et d’un café d’un côté, du pavillon et du rond de présentation de l’autre. Une vaste promenade publique en bois, « les planches », relie du Nord au Sud l’ensemble des fonctions de l’hippodrome. Enfin, les bâtiments supports de l’activité hippique sont détruits et remplacés par des pavillons.

Pour l’architecte Dominique Perrault, voir également la Bibliothèque Nationale de France, l’hôtel industriel Berlier,

Source :
Agence Perrault architecture

Adresse : 2 route des tribunes

Métro : Porte d’Auteuil

Arrondissement : 16e

Téléphone :