Le portail
de l’hôtel de Fougères

Le portail de l’hôtel de Fougères

Le portail de l'hôtel de Chastillon

Le portail de l’hôtel de Chastillon

Cet hôtel paticulier est édifié vers 1630 par l’architecte Charles Chamois (vers 1610-1684) pour le compte de Nicolas Moret. Chamois fera une belle carrière puisqu’il sera successivement architecte des bâtiments du roi puis intendant des places frontières et contrôleur des fortifications. Plus tard, l’hôtel appartient à la comtesse de Fougères qui lui laisse son nom. Celle-ci l’offre à son avocat maître Lavau. Il échoit ensuite au Conseil de l’Ordre des Avocats.

L’hôtel subsiste dans la cour mais ses façades ne présentent pas grand intérêt. Son éblouissant portail retient surtout l’attention car c’est un rare exemple parisien de portail maniériste. Les vantaux du portail sont surmontés d’un cadre sculpté orné de végétaux encadrant un cartouche aujourd’hui vide. Au-dessus, un oculus est encadré de chutes de fruits, de rosaces et de draperies. La corniche est soutenue par des consoles sculptées de têtes masculines barbues et cornues. Le centre de la corniche présente une clef sculptée en forme de tête masculine.

Le portail de l’hôtel de Fougères est l’un des plus remarquables sculptés à Paris au cours du XVIIe siècle avec ceux de l’hôtel de Châlon-Luxembourg et de l’hôtel d’Alméras.

Pour l’architecte Charles Chamois, voir également l’hôtel de Lauzun.

Source :
Leborgne (Dominique), Saint-Germain-des-Prés et son faubourg, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.

Adresse : 27 rue Saint-Sulpice

Métro : Saint-Sulpice

Arrondissement : 6e

Téléphone :