Le parc de la Villette

Le parc de la Villette

Le parc de la Villette est le plus grand parc parisien intramuros. Outre 30 hectares d’espaces verts, il comprend de prestigieux espaces culturels : la Cité de la Musique, la Grande Halle de la Villette, la Cité des Sciences et des Techniques, le Zénith, et bientôt la Philharmonie.

Le parc de la Villette - Une

Le parc de la Villette – Une

Sur le site des anciens abattoirs de la Villette, l’architecte Bernard Tschumi conçoit entre 1987 et 1991 un parc contemporain de 30 hectares, le plus vaste de la capitale.

C’est un parc d’activités, contrairement aux parcs de repos du XVIIIe siècle. De nombreux équipements culturels y tiennent une place de choix : la Cité de la Musique, la Grande Halle de la Villette, la Cité des Sciences et de l’Industrie, le Zénith, la Philharmonie, le théâtre de la Villette.

Le parc est organisé selon une trame régulière où une trentaine de folies en métal rouge (toutes différentes), de 10 mètres de côté, sont disposées tous les cent mètres. Chaque folie est consacrée à une activité précise.

Le terme de « folie » fait référence aux maisons de plaisance construites aux abords des villes au XVIIIe siècle. Une soixantaine de jardins thématiques parsèment le parc : jardins du labyrinthe, des dunes, des vents, etc.

Le parc de la Villette - canal de l'Ourcq

Le parc de la Villette – canal de l’Ourcq

Du nord au sud, une grande galerie couverte de 900 mètres de long traverse la totalité du parc, tandis que le canal de l’Ourcq le traverse d’ouest en est. C’est le seul parc parisien restant ouvert jour et nuit.

Pour l’architecte Bernard Tschumi, voir également le parc zoologique de Paris.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Martin (Hervé), Guide de l’architecture moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.