La villa Théodore Schempp

La villa Théodore Schempp

La villa Théodore Schempp

La villa Théodore Schempp

Cette villa a été construite pour le collectionneur américain Théodore Schempp (1904-1988). D’abord promis à une carrière de pianiste, Schempp séjourne à Paris et se passionne pour les peintres cubistes et abstraits : Georges Braque, Pablo Picasso, Nicolas de Staël. Il y rencontre sa future épouse, le modèle Odile Arnould.

En 1937, Schempp devient marchand d’art. Il achète des œuvres pour le compte de grands collectionneurs américains : Louise et Walter Arensberg, Joseph H. Hirshhorn, Sidney Janis, Duncan Philips. Et vend aussi directement des toiles aux musées américains comme le Museum of Fine Arts de Boston ou le Saint Louis Art Museum. Lui-même peintre, il poursuit sa carrière de marchand jusque dans les années 1950. C’est lui qui fait connaître le travail du peintre Nicolas de Staël en organisant une exposition à New-York en 1950.

La villa Théodore Schempp

La villa Théodore Schempp

Voyageant souvent entre les Etats-Unis et Paris, Schempp commande cette villa à l’architecte Marcel Zielinsky au début des années 1930. Moins connu que Le Corbusier ou Mallet-Stevens, Zielinsky est pourtant l’un des représentants du Mouvement moderne.

L’édifice est composé de deux grands ateliers superposés d’une hauteur double éclairés par de grandes verrières. Les garde-corps des balcons sont conçus dans le style « Paquebot ». Par ses volumes épurés, cette maison est un bon exemple du style international issu du Mouvement moderne.

Entre 1957 et 1959, la villa sert d’atelier au peintre Hans Hartung et à son épouse suédoise Anna-Eva Bergman, elle aussi peintre.

Pour l’architecte Marcel Zielinski, voir également la villa-atelier rue Charles Weiss, la villa-atelier rue Paul Frot, la villa-atelier 7 rue Gauguet, la villa-atelier Zielinsky.

Source :
www.metmuseum.org

Adresse : 5 rue Gauguet

Métro : Alésia

Arrondissement : 14e

Téléphone :