La Tour Triangle

La Tour Triangle

La tour Triangle des architectes suisse Herzog et de Meuron est un projet d’immeuble de grande hauteur (180m) en forme de pyramide. Il est actuellement bloqué et toujours en discussion entre les élus parisiens.

La tour Triangle sera élevée à proximité du Parc des Expositions

La tour Triangle sera élevée à proximité du Parc des Expositions

Paris reprend enfin de la hauteur

La tour Triangle devait symboliser le retour des immeubles de grande hauteur à Paris. Rappelons la règle en vigueur : depuis le Plan d’Urbanisme de 1967, aucun édifice ne peut dépasser 31m de hauteur dans le centre, 37m de hauteur à la périphérie.

Deux quartiers font toutefois exception : le 13e arrondissement et le Front de Seine (15e arrondissement). Prévue initialement avant les Tours Duo dans le 13e arrondissement, elle n’est toujours pas sortie de terre.

Une pyramide contemporaine à la Porte de Versailles

Dessinée par l’agence des architectes suisses Herzog et de Meuron, la tour Triangle sera construite à proximité du parc des Expositions. De forme pyramidale et entièrement vitré, le gratte-ciel culminera à 180m de hauteur et comportera 42 étages.

Au sol, la tour dessine un trapèze d’une largeur de 35m tandis qu’au sommet elle atteindra une largeur de 12m seulement. Le programme prévoit initialement des bureaux, des salles de congrès et réunions et des commerces sur rue. Le public pourra également accéder à un grand atrium, des belvédères et un restaurant panoramique. La tour Triangle devrait être homologuée HQE.

triangle_280.jpg

Un projet toujours à l’arrêt

Le projet est retoqué en novembre 2014 lors d’une délibération du Conseil de Paris. Les élus de droite, autrefois partisans de ce signal fort dans le renouveau des tours à Paris, ont volontairement changé d’avis. Ils opposent notamment l’offre abondante d’immeubles de bureaux dans Paris et la priorité à donner au logement.

En juin 2015, un nouveau vote du Conseil de Paris a permis d’approuver le projet. Le maître d’ouvrage, Unibail-Rodambo, s’est engagé à affecter 25 % de la surface totale à des fonctions autres que des bureaux classiques. Un hôtel de 120 chambres et un espace de co-working sont envisagés.

Une fois le permis de construire modificatif validé par la Ville, les travaux devaient débuter fin 2016 et la livraison du bâtiment aurait eu lieu en 2020. En 2021, le projet est toujours gelé.

Pour les architectes Herzog et de Meuron, voir également les logements sociaux rue des Suisses.

Sources :
Le Monde
Le Moniteur

VISITES GUIDÉES