La sous-station électrique
Auteuil

La sous-station électrique Auteuil

La sous-station Auteuil

La sous-station Auteuil

Entre 1904 et 1912, l’architecte Paul Friesé (1851-1917) réalise pas moins de 11 sous-stations électriques pour le compte de la Compagnie parisienne de distribution d’électricité et de la Compagnie du métropolitain. Ces sous-stations servent à transformer le courant à haute tension en courant continu.

Dans ce type de bâtiment à vocation industrielle, Friesé opte pour une charpente métallique afin de libérer le maximum de place au sol. L’importance des surfaces vitrées (en partie ouvrantes) s’explique par la nécessité de ventiler les espaces intérieurs à cause de la chaleur dégagée par le matériel électrique. Comme souvent chez Friesé, la façade est un mélange de tradition et de modernité : au pan de fer rationaliste, il oppose une maçonnerie de brique et une succession de baies en plein cintre d’inspiration romane.

Pour l’architecte Paul Friesé, voir également l’usine électrique de la Compagnie de l’Air Comprimé, l’usine électrique du secteur Clichy, la sous-station électrique Bastille-La Cerisaie, la banque suisse et française, la sous-station électrique Temple, la sous-station électrique Opéra, la sous-station électrique Sèvres, la sous-station électrique Parmentier.

Source :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.

Adresse : 2bis rue Michel-Ange

Métro : Michel-Ange-Auteuil

Arrondissement : 16e

Téléphone :