La maison Eymonaud

La maison Eymonaud
La maison Eymonaud

La maison Eymonaud

L’hôtel de l’Escalopier

Le comte Charles de l’Escalopier (1811-1861) est un historien et archéologue célèbre, conservateur de la Bibliothèque de l’Arsenal. En 1835, il se fait bâtir un hôtel particulier dans le style troubadour aux n°13-19 rue Joseph de Maistre. L’hôtel possède un jardin où le comte de l’Escalopier installe des serres chauffées à la vapeur. Elles sont transformées en bibliothèque et en musée d’ orfèvrerie médiévale. A sa mort en 1861, les collections sont léguées à la ville d’Amiens.

La maison Eymonaud - La porte d'entrée sculptée

La maison Eymonaud – La porte d’entrée sculptée

Une maison néo-gothique

La curieuse maison néo-gothique construite impasse Marie Blanche utilise très probablement les matériaux de cet hôtel détruit en 1882. Charles Guirard de Montarnal est l’auteur de ce pastiche de style néo-gothique très en vogue à la fin du XIXe siècle. Ernest Eymonaud, antiquaire spécialisé dans les décors troubadour, en est le maître d’ouvrage. Il fait ajouter en 1910 l’aile gauche qui lui sert d’atelier de restauration.

La maison Eymonaud - Singes et personnages sculptés

La maison Eymonaud – Singes et personnages sculptés

Les emprunts au style gothique sont nombreux : la tour carrée, l’ échauguette curieusement placée au milieu de la façade, les lucarnes, les culs-de-lampe, la porte sculptée. Sur le bow-window, des personnages et des singes sont sculptés sur bois. L’usage du pan de bois apporte également beaucoup de pittoresque à cette maison.

Pour l’architecte Charles de Montarnal, voir également l’immeuble commercial 118 rue Réaumur, l’immeuble commercial 130 rue Réaumur, l’immeuble commercial rue Louis Blanc, l’immeuble commercial rue Greneta.

La maison Eymonaud

La maison Eymonaud

Source :
Chadych (Danielle) et Leborgne (Dominique ), Guide du Promeneur 18e arrondissement, Paris, Parigramme, 1996.

Adresse : 7 impasse Marie Blanche

Métro : Blanche

Arrondissement : 18e

Téléphone :