La maison
de l’architecte Pierre Rousseau

La maison de l’architecte Pierre Rousseau

L'hôtel Rousseau, photographie ancienne

L’hôtel Rousseau, photographie ancienne

D’origine nantaise, l’architecte Pierre Rousseau (1751-1829) est l’auteur de plusieurs hôtels particuliers et immeubles locatifs parisiens. Son œuvre majeure est l’hôtel de Salm-Kirburg, magnifiquement situé face à la Seine. C’est aujourd’hui le siège de la grande chancellerie de la Légion d’honneur et le musée de la Légion d’honneur.

Vers 1776, Rousseau fait construire pour lui-même cette élégante maison. Ayant probablement pour fonction d’être une villégiature de week-end, elle est alors située à l’extérieur de la ville, sur les pentes de Montmartre.

Conçu comme un pavillon, l’édifice présente un plan carré. Il est placé entre cour (façade Ouest) et jardin (façade Est). Elevé de trois niveaux, il ne comporte que trois travées en façades et est surmonté d’un belvédère (disparu). Aujourd’hui on identifie très bien les agrandissements postérieurs matérialisés par une travée supplémentaire ajoutée à chaque extrémité.

L'hôtel Rousseau, état actuel

L’hôtel Rousseau, état actuel

La façade sur cour dessinée par Rousseau présente une ordonnance qui lui est très personnelle. Au rez-de-chaussée, les trois ouvertures sont encadrées de colonnes ioniques nichées. Au 1er étage, les fenêtres sont précédées de balustres et encadrée de colonnes doriques supportant un fronton triangulaire. Très réduit en hauteur, le second étage est traité en attique. Au-dessus, une corniche couronne la façade.

Au début du XIXe siècle, plusieurs artistes ont successivement leur atelier dans cette maison : le peintre néo-classique François-Edouard Picot (1786-1868) puis après 1830 le peintre romantique Eugène Isabey (1803-1886).

Cette maison est également connue pour avoir été l’une des innombrables résidences parisiennes de l’écrivain Victor Hugo. Rentré de son exil à Guernesey en septembre, il y occupe un appartement entre 1871 et 1873. Il travaille alors à l’écriture de L’Année terrible et de Quatre-Vingt-Treize. Sa maîtresse, Juliette Drouet, habite alors un appartement situé juste en face au n° 55 rue Pigalle.

Aujourd’hui la maison Rousseau est séparée en appartements. Située au fond de la cour, elle n’est malheureusement pas accessible.

Pour l’architecte Pierre Rousseau, voir également l’hôtel de Salm-Kirburg, l’immeuble locatif des Théatins.

Source :
Gallet (Michel), Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.
Goldenberg (Maryse), Guide du promeneur 9e arrondissement, Paris, Parigramme, 1997.

Adresse : 66 rue de La Rochefoucauld

Métro : Pigalle

Arrondissement : 9e

Téléphone :