L’immeuble
et l’hôtel Lepas-Dubuisson

L’immeuble et l’hôtel Lepas-Dubuisson

L'immeuble locatif sur rue

L’immeuble locatif sur rue

L’immeuble locatif sur rue

En 1718, l’architecte Claude-Nicolas Lepas-Dubuisson entreprend la construction d’un petit hôtel en fond de cour pour lui-même et d’un immeuble de rapport sur rue. L’immeuble de rapport présente une belle façade sobrement décorée. La composition est centrée sur un extraordinaire balcon animant la travée centrale. S’appuyant sur deux consoles, il présente une grille au dessin très mouvementée, assez unique à Paris.

L'immeuble sur rue : le portail surmonté d'un éblouissant balcon Régence

L’immeuble sur rue : le portail surmonté d’un éblouissant balcon Régence

Contrastant avec les autres travées plus austères, la travée centrale est traitée en avant-corps et richement sculptée. Au 1er étage, la grande baie est surmontée d’un mascaron représentant Apollon. Au second étage, la baie est à nouveau surmontée d’un mascaron et décorée par des consoles soutenant la corniche. Au troisième étage, ce sont cette fois-ci des pilastres corinthiens doubles qui encadrent la fenêtre.

L'hôtel Lepas-Dubuisson situé en fond de parcelle

L’hôtel Lepas-Dubuisson situé en fond de parcelle ©Vincent Leroux

L’hôtel Lepas-Dubuisson

Le passage cocher mène à la cour parasitée par des bâtiments bas. Au fond se dresse le petit hôtel (3 travées seulement) que Lepas-Dubuisson se réservait pour lui-même. Bâti en pierre de taille, il présente des façades à décor de mascarons et de consoles. A l’arrière, le jardin s’étend jusqu’à la mairie du 5e arrondissement.

Lepas-Dubuisson n’habitera pas cette maison : il fait faillite avant l’achèvement des travaux. En 1727, la demeure est vendue à Nicolas Le Camus et à son épouse, Geneviève Carbonnet. Les chiffres NC et GC sont d’ailleurs présents sur la grille du balcon. Leur fils, Nicolas Le Camus de Mézières, sera un architecte et théoricien réputé : il édifiera la célèbre Halle aux Blés et l’hôtel de Beauvau.

La cour de l’immeuble et l’hôtel Lepas-Dubuisson sont privés et ne sont pas accessibles au public.

Pour l’architecte Claude-Nicolas Lepas-Dubuisson, voir également les hôtels des Missions étrangères.

Sources :
Gady (Alexandre), La Montagne Sainte-Geneviève et le Quartier Latin, Paris, Hoëbeke, 1998.
Gallet (Michel), Les architectes parisiens au XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.

Adresse : 151 bis rue Saint-Jacques – RER B station Luxembourg

Métro : Luxembourg (RER B)

Arrondissement : 5e

Téléphone :